Les bébés humains ont une gestuelle identique à celle des bébés chimpanzés pour communiquer

Avant qu’ils n’apprennent à parler, les enfants parviennent à communiquer via des gestes que nous observons tous les jours. Des gestes que les humains partagent avec les chimpanzés. C’est ce que révèle une étude étonnante sur la communication, et qui pourrait nous en apprendre plus sur l’évolution. 

COMMENT LES CHERCHEURS ONT-ILS MIS AU JOUR CETTE PARTICULARITÉ ?

C’est dans le cadre d’une étude réalisée par les chercheurs de l’Université de St Andrews en Écosse, et publiée dans la revue Animal Cognition, que cette ressemblance comportementale a été révélée.

Avant que les enfants ne puissent communiquer avec des mots, ils utilisent des gestes. Or c’est également le cas des primates, et plus particulièrement des chimpanzés avec qui nous partageons 98 % de nos gênes. L’étude en question avait pour objectif de déterminer le nombre de gestes que bébés humains et chimpanzés ont en commun.

Dans ce but, plusieurs groupes d’individus ont été créés et leurs comportements analysés en détail. Le premier comprenait plusieurs chimpanzés d’âges différents observés au cœur de la forêt de Budongo en Ouganda. Le second groupe était composé de bébés humains observés soit à leur domicile, soit en garderie. Afin de voir si les enfants avaient des influences culturelles différentes, des enfants provenant d’Allemagne et d’Ouganda ont pris part à l’étude.

UN RÉPERTOIRE GESTUEL QUASI-IDENTIQUE ?

Après une observation détaillée des différents groupes, il ressort que les chimpanzés et les bébés humains ont 89 % de gestes en commun pour communiquer. Au total, sur les 52 gestes répertoriés par les chercheurs, les deux espèces en utilisent 46. Parmi les gestes que bébés et chimpanzés utilisent, on trouve le fait de sauter, d’étreindre quelque chose ou de lancer un objet.

Cependant, certains gestes étaient propres aux bébés humains, comme pointer du doigt ou dire « bonjour » et « au revoir » en bougeant la main. Des différences mineures qui n’entament en rien l’enthousiasme des scientifiques, « stupéfaits de voir tant de gestes de singes utilisés par les enfants», a affirmé Verena Kersken, principale auteure de l’étude.

DES GESTES HÉRITÉS DE NOTRE ANCÊTRE COMMUN

Cette diversité dans le répertoire gestuel des chimpanzés et des humains n’a toutefois rien d’étonnant. Pour les chercheurs, c’est l’un des témoignages de l’évolution des espèces, et plus précisément de notre histoire commune avec le chimpanzé.

Verena Kersken rappelle que « les chimpanzés et les humains partageaient un ancêtre commun il y a environ 5-6 millions d’années. Nous voulions savoir si notre histoire évolutive de la communication se reflétait également dans le développement humain ». Les résultats très positifs de l’étude poussent désormais les chercheurs à renouveler l’expérience mais avec une autre espèce, le bonobo.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux