batterie
Image d’illustration — JLStock / Shutterstock.com

La start-up suisse Morand a dévoilé une nouvelle batterie hybride prometteuse. Combinant les caractéristiques d’un supercondensateur et d’une batterie chimique, celle-ci peut-être rechargée en quelques dizaines de secondes seulement.

Des cellules hybrides plus performantes et durables

Si les ventes de voitures électriques continuent de progresser, l’un des principaux freins à leur adoption se résume à l’autonomie limitée de leurs batteries et au délai nécessaire pour les recharger. Bien que des dispositifs de charge rapide existent, ces sessions agressives ont pour effet de réduire significativement leur durée de vie.

Intégrant des cellules ultracapacités hybrides innovantes et des contrôleurs avancés, l’eTechnology de Morand promet un rechargement ultra-rapide, avec une fiabilité bien supérieure à celle des systèmes de stockage d’énergie actuels.

Au cours d’une série d’essais, un prototype de 7,2 kWh a pu être rechargé à 80 % en 72 secondes seulement, à 98 % en 120 secondes et à 100 % en 2,5 minutes à une puissance maximale de 900 A/360 kW. Comparées aux batteries chimiques classiques, dont la durée de vie oscille entre 3 000 et 5 000 cycles de charge/décharge, l’eTechnology peut facilement supporter plus de 50 000 cycles sans dégradation évidente de ses capacités. Morand précisant que l’unité d’essai la plus ancienne approche maintenant les 70 000 cycles.

Comparée aux cellules classiques, la nouvelle batterie hybride nécessite des quantités nettement plus faibles de matériaux relativement rares ou coûteux à extraire comme le lithium et le cobalt : bien qu’un peu de lithium soit utilisé, celle-ci est principalement composée d’aluminium, de graphène et de carbone.

Une batterie également plus sûre

Possédant un long cycle de vie (avec un impact minimal de la température sur les performances) et reposant sur une conception plus durable, le système hybride se révèle également plus sûr que les autres solutions de stockage d’énergie (meilleure résistance au feu notamment), tandis que sa plus grande fiabilité impliquerait des coûts de maintenance très faibles.

Morand, qui travaille actuellement avec un partenaire manufacturier sur de faibles volumes, recherche des investisseurs capables de lui fournir le capital nécessaire à l’augmentation de la production, afin de rendre l’eTechnology plus compétitive en matière de coûts par rapport aux batteries lithium-ion.

Outre les véhicules électriques, l’eTechnology pourrait alimenter des locomotives, drones, vélos et scooters, et trouver des applications dans la robotique, l’agrotechnique et la défense.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
1 jour

Si le véhicule mu par l’électricité devient très performant reste à régler le problème conséquent des points de recharge et de leur universalité pour tous les modèles de véhicules…..