bateau de croisière
― auerimages / Shutterstock.com

Ces dernières années, plusieurs entreprises ont fait faillite en raison de la crise du Covid-19. Le constructeur allemand MV Werften fait partie de ces entreprises. Le Global Dream II, qui est encore en cours de construction, va ainsi finir à la casse, alors qu’il était destiné à devenir l’un des plus grands navires de croisière du monde.

MV Werften a déposé le bilan début 2022. Depuis, ses trois navires opérationnels ont été vendus à des concurrents. En revanche, le Global Dream II n’a trouvé aucun acquéreur. Long de 340 mètres et pouvant accueillir jusqu’à 9 000 passagers, ce navire de croisière sera ainsi mis à la casse. La firme a notamment annoncé que la coque du bateau, qui pèse plus de 200 000 tonnes, sera vendue au prix de la ferraille tandis que les moteurs et les divers équipements devraient être vendus séparément.

Le destin du Global Dream, le jumeau du Global Dream II, est encore incertain. Totalement opérationnel, celui-ci flotte actuellement dans le port de Wismar, sur la mer Baltique. Contrairement à son jumeau, celui-ci aurait intéressé plusieurs acheteurs. Cependant, s’il ne trouve pas rapidement un acquéreur, il est fort probable qu’il finisse également à la casse.

Enfin, l’entreprise MV Werften sera rachetée par ThyssenKrupp, un groupe de sidérurgie allemand. Celui-ci projetterait de transformer les chantiers des bateaux de guerre.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments