Le digital : le véritable enjeu de la banque de demain

Les banques misent de plus en plus sur la technologie pour améliorer les processus bancaires et l’expérience des clients, alors que de nouveaux acteurs (start-up) émergent et redéfinissent les prestations de services financiers. Par ailleurs, les institutions financières et bancaires sont amenées à traiter des volumes toujours plus importants de données, les incitant à migrer les systèmes existants vers des solutions plus agiles. Focus sur ces innovations technologiques, qui façonneront les banques de demain. 

 

LE SMARTPHONE BOULEVERSE LE DIGITAL

pexels-photo

Aujourd’hui, le smartphone est devenu indispensable. D’après Les Échos, 58 % des Français en possèdent un, les banques ont misé sur cet outil pour améliorer leur service client et investissent dans le digital qui représente l’avenir du secteur bancaire. Les applications font désormais partie intégrante de la relation quotidienne entre un client et sa banque. En seulement quelques étapes, les particuliers peuvent effectuer des virements, des transactions, consulter leurs comptes ou encore obtenir un RIB où qu’ils soient. L’utilisation de ces applications est en constante progression, 23 % des Français consultent leurs comptes via leur smartphone ou leur tablette, rapporte BFM Business.

 

LE CLOUD, UNE QUESTION DE SURVIE

DIGIT

Si pour des raisons de sécurité et de conformité, certaines banques étaient réfractaires à l’utilisation du cloud, les nouvelles exigences d’une clientèle toujours plus portée vers le digital les obligent à gagner en flexibilité. Les banques doivent aujourd’hui adapter et dynamiser leurs systèmes d’information pour tenter de profiter pleinement des opportunités technologiques telles que le Big Data. Le cloud va rapidement devenir indispensable et certaines banques l’ont déjà intégré !

 

LE DIGITAL, UN SOUCI DE SÉCURITÉ ?

bigdata-1423786_1280

Alors que les transactions digitales et mobiles se généralisent, les banques doivent en parallèle lutter contre la cybercriminalité et le piratage de données. La technologie Blockchain, par exemple, joue le rôle « d’intermédiaire financier », pour accélérer et sécuriser les transactions, qui se veulent instantanées, chiffrées et vérifiables publiquement. Aujourd’hui, les banques regardent cette technologie de très près et l’expérimentent pour évaluer son efficacité lors d’opérations transactionnelles.

 

LA BANQUE DE DEMAIN

ROBOT

Si les banques se concentrent sur l’innovation de systèmes toujours plus sécurisés et transparents, d’autres sont d’ores et déjà en train d’imaginer la banque de demain. Dans l’optique de réinventer un secteur indispensable dans la vie de chacun, le système EVA (Enlightened Virtual Assistant) vise à rendre la banque totalement « invisible », mais ancrée au coeur de notre quotidien, et ce, d’ici à 2030. Ce dispositif, une sorte de “ Siri ” ultra-développée, a pour vocation de devenir un véritable assistant personnel pour les particuliers, en leur apportant, entre autres, conseils et astuces sur la manière de gérer leur argent.  Si EVA est conduite par l’évolution de l’intelligence artificielle, elle aspire à combiner la banque avec notre routine quotidienne en toute transparence. Constamment disponible, elle peut être personnalisée à vos besoins, vous aidant à vivre plus confortablement. Même si cette technologie ne sera pas forcément utilisée par toutes les banques, elle est un bon exemple de la direction dans laquelle se dirige le secteur bancaire, qui mise désormais sur la digitalisation.

L’évolution du secteur digital et du paysage technologique global pousse les grands acteurs financiers à innover. Parmi les banques concernées, Société Générale recrute actuellement de nombreux profils dans sa filière IT, profils qui contribueront à répondre aux enjeux du numérique et façonner la banque de demain.


Article présenté par la Société Générale

La production d’un kilo de miel mobilise l’énergie de 6000 abeilles pendant 2 semaines

— @DailyGeekShow