Samedi 16 mars, une baleine s’est échouée sur une plage des Philippines. Rien d’anormal jusque là. Sauf, qu’en l’autopsiant, les autorités ont découvert plus de 40 kg de plastique dans son estomac.

Comment la baleine est-elle morte ?

La baleine à bec s’est échouée aux Philippines, dans la ville de Mabini. Pendant plusieurs jours, les pêcheurs et autorités locales ont essayé de remettre l’animal à l’eau. Mais, les tentatives ont toutes été vaines et après une longue agonie, la baleine est morte. « Elle était incapable de nager toute seule. (…) L’animal était déshydraté. Le second jour, elle luttait et vomissait du sang », a expliqué Fatma Idris, directrice du bureau régional des pêches. 

Au vu de cet état sanitaire catastrophique, les autorités et les spécialistes du Musée d’histoire naturelle de Davao ont décidé de procéder à une autopsie sur la dépouille de l’animal. Ils ont découvert plus de 40 kg de plastique dans l’estomac du cétacé. Le bloc compact était formé de sacs de courses, de 16 sacs de riz et d’encore pleins d’autres déchets plastiques. C’est précisément cette masse de plastique qui a tué l’animal. Incapable de s’alimenter, la baleine est morte de faim.

Comment a-t-elle pu ingérer 40 kg de plastique ?

La pollution plastique est un fléau qui grandit de jour en jour. Elle se retrouve principalement dans nos océans et menace les écosystèmes marins déjà vulnérables. Le contexte est d’autant plus grave en Asie du Sud-Est. En effet, selon l’ONG Ocean Conservancy, la moitié de la masse de déchets plastiques dans le monde est produite en Chine, en Indonésie, en Thaïlande, au Vietnam et aux Philippines.

Une réglementation existe aux Philippines mais elle n’est pas appliquée. L’usage des plastiques jetables y est généralisé et le recyclage n’est presque pas développé. Les animaux marins en payent alors le prix, et régulièrement, baleines, tortues et autres espèces sauvages en meurent.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de