Alors que les vacances d’été approchent et que la question de savoir si l’on pourra ou non emprunter des avions pour voyager, une entreprise italienne vient de mettre au point une invention ingénieuse : des sièges d’avion inversés. Des sièges qui permettraient alors de voyager en sécurité et tout en respectant une certaine distanciation sociale.  

Alors que l’épidémie de coronavirus continue de se propager, nombreuses sont les industries aériennes qui étudient toutes les solutions possibles pour permettre à leurs voyageurs de voyager en toute sécurité. Face à cela, l’entreprise italienne Avio Interiors vient de partager deux propositions qui pourraient bel et bien remplacer les sièges d’avion après le crise du Covid-19 : des sièges d’avion inversés. Même si de récentes études ont montré que la qualité de l’air d’une cabine est similaire à celle d’environnements intérieurs, comme les bureaux, les écoles et les maisons, des solutions pour maintenir un siège central vacant ont été proposées afin de maintenir une distanciation sociale.

Du nom de “janus”, la première invention de Avio Interiors est une référence à l’ancien dieu romain à deux faces et au design qui fait voyager les passagers dans les deux sens. “Cette proposition se distingue par la position inversée du siège central du rang de trois sièges pour assurer l’isolement maximal entre les passagers assis côte à côté”, comme l’a expliqué l’entreprise. Les passagers assis sur les sièges latéraux sont alors orientés dans le sens du vol.

Par ailleurs, chaque siège est entouré sur trois côtés par un bouclier qui empêche que le souffle circule entre les différents passagers. Les voyageurs de chaque rangée sont donc séparés les uns des autres, ainsi que des agents de bord. Ces dispositifs sont fabriqués à partir de matériaux solides et faciles à nettoyer. De plus, les concepteurs ont expliqué que la configuration de “janus” est disponible avec des boucliers de différentes opacités ou avec différentes sortes de transparence.

En outre, Avio Interiors a mis au point un kit qui pourrait être installé dans des avions déjà existants afin de limiter les interactions entre les voyageurs. Du nom de “glassafe”, cette seconde proposition a pour but de créer un espace isolé entre chaque passager et de réduire les contacts et les risques de transmission du virus. Les concepteurs ont expliqué que la vitre pourrait être transparente pour donner aux voyageurs l’impression que la cabine est ouverte, ou bien opaque pour lui offrir un peu plus d’intimité. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de