20 photographies qui montrent à quel point l’Homme a dévasté notre belle planète

Par la faute des activités humaines, les glaciers fondent, les forêts disparaissent, des mers s’assèchent et des villes s’étendent. Pourtant, ces changements arrivant progressivement, nous ne sommes pas toujours capables de mesurer leur ampleur. Avec ces vingt photographies avant/après, le DGS vous montre à quel point notre planète a changé en l’espace de quelques années.

 

La mer d’Aral :  

3042588-slide-s-1-these-before-and-after-shots-show-how-aralsea1920x1200

L’assèchement de la mer d’Aral est sans doute l’une des plus grandes catastrophes écologiques jamais provoquées par l’Homme. Jusque dans les années 1960, il s’agissait de la deuxième plus grande mer intérieure du monde après la mer Caspienne, mais le détournement des fleuves l’alimentant décidé par les autorités soviétiques pour irriguer des champs de coton a provoqué son assèchement. Aujourd’hui, la mer d’Aral s’est divisée en deux, et seule sa partie nord, alimentée en eau, devrait survivre dans son état actuel, tandis que la partie sud va finir par disparaître. Ces deux photos datent des années 2000.

 

Beijing : 

3042588-slide-s-2-these-before-and-after-shots-show-how-beijingchina1200x512

Sur ces images satellites sont représentées, en bleu, les infrastructures humaines de Beijing, la capitale chinoise, et en rouge, les environnements naturels. Le cliché de gauche a été pris en 1977, celui de droite en 2011 : dans ce laps de temps, la superficie de Beijing a été décuplée et surtout, sa population a bondi puisque la ville a gagné environ 17 millions d’habitants en trente ans.

 

Le glacier Columbia : 

3042588-slide-s-3-these-before-and-after-shots-show-how-columbiaglacier1920x1200

Le glacier Columbia a commencé à fondre de manière impressionnante dans les années 1980. Ces deux images satellites ont été prises à vingt ans d’intervalle : celle de gauche a été prise pendant l’été 1986, celle de droite en juillet 2014. Entre-temps, la quasi-totalité du glacier a disparu.


Chaque seconde, ce sont près de 43 000 vidéos qui sont visionnées sur le site de vidéos Youtube,

— @DailyGeekShow