L’État australien de Nouvelle-Galles du Sud a déployé des « caméras de détection haute définition » conçues pour prendre les conducteurs utilisant leur téléphone au volant sur le fait. Une première mondiale.

Utiliser l’IA pour identifier les automobilistes enfreignant la loi

Considérée comme un facteur important d’accident, l’utilisation du téléphone au volant est devenue d’autant plus problématique ces dernières années avec l’essor des smartphones et de leurs applications vous bombardant constamment de notifications. Jusqu’à récemment, prendre les usagers de la route en flagrant délit se révélait assez compliqué, mais tout pourrait changer dans un avenir proche grâce à la technologie innovante mise au point par le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud. Basée sur des caméras tirant profit de l’IA, celles-ci offrent d’ores et déjà des résultats convaincants.

Capables de repérer les usagers utilisant leur smartphone au volant, les caméras étaient testées depuis plusieurs mois sur différents tronçons de l’État de Nouvelle-Galles-du-Sud afin d’apprendre à identifier différents cas de figure. Elles sont désormais déployées sur l’ensemble de son réseau principal et devraient permettre de répondre efficacement à cette problématique, étant donné qu’elles peuvent être fixes ou mobiles. Pour éviter que les conducteurs ne soient sanctionnés à tort, les images capturées par ces dispositifs sont ensuite analysées par une équipe spécialement formée.

Fortes amendes et retrait de points

Durant les trois prochains mois, les automobilistes filmés en train d’utiliser leur téléphone en conduisant recevront une lettre d’avertissement. Mais les autorités se montreront ensuite beaucoup moins conciliantes en cas de récidive, avec des amendes fixées à 344 dollars australiens (210 euros) et assorties d’un retrait de 5 points. Si le conducteur commet une telle infraction à proximité d’un établissement scolaire, l’amende s’élèvera cette fois à 457 dollars australiens (280 euros) et celui-ci s’exposera à un retrait de 10 points.

Selon les statistiques dévoilées par l’agence de presse Reuters, 329 personnes sont mortes sur les routes de Nouvelle-Galles du Sud en 2019, contre 354 l’année précédente. Les pouvoirs publics de l’État australien ont annoncé que le déploiement de ces caméras tirant profit de l’IA avait déjà permis d’identifier plus de 100 000 conducteurs utilisant leur téléphone de façon inappropriée au volant (passer et recevoir des appels est toléré lorsque l’automobiliste utilise un kit mains-libres, tout comme le fait de consulter son smartphone, du moment que le véhicule est stationné sur le bas-côté).

Le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud souhaite réduire de 30 % le nombre de tués sur ses routes d’ici 2021, et espère que l’adoption de ces caméras l’aidera à atteindre cet objectif ambitieux.

— bbernard / Shutterstock.com

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Tordjman Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Tordjman
Invité
Tordjman

C’est excellent
bravo
en France aussi nombre de conducteurs inconscients et criminels conduisent avec le smartphone en main ou même en kit c’est un problème de manque de concentration