— Lopolo / Shutterstock.com

Lors d’un concours régional pour pompiers volontaires en Pologne, les journalistes locaux étaient étonnés de voir une équipe formée exclusivement de femmes, représentant un village polonais. Par la suite, d’autres journalistes internationaux se sont aussi intéressés à ce cas insolite.

Un phénomène très controversé

Depuis maintenant 10 ans, on assiste à un phénomène étrange dans un petit village polonais appelé Miejsce Odrzanskie. En effet, les 12 derniers enfants nés étaient tous des filles. Cette anomalie prête à confusion mais elle est tout à fait possible après des analyses d’études scientifiques de probabilité. Mais beaucoup pensent que c’est juste une coïncidence, étant donné que ça aurait pu arriver dans n’importe quelle autre communauté.

Le petit nombre d’habitants en Pologne s’explique par l’émigration de deux millions de Polonais vers l’Europe depuis la fin du communisme en 1989. En effet, Miejsce Odrzanskie est un minuscule village de 272 habitants dans lequel ne naît qu’un seul enfant par an tout au plus. C’est pour cette principale raison que ce phénomène étrange a suscité tant d’intérêt. Dans d’autres villes où des milliers d’enfants naissant chaque année, voir 12 filles naître successivement ne serait pas étonnant.

Les dispositions que préconise le maire de la région

Pour remédier à cela, le maire de la région Krystyna Zydziak propose aux mères des solutions scientifiques comme le fait de changer leur alimentation privilégiant le calcium afin d’avoir des garçons. Toutefois, il leur suggère également des solutions pas très orthodoxes comme de mettre une hache sous le lit conjugal, étant donné qu’il juge la situation quasi désespérée. Selon ses déclarations rapportées dans le New York Times, la situation est devenue « un peu folle et incontrôlable ».

View this post on Instagram

The trainee volunteer brigade in the Polish village of Miejsce Odrzanskie is somewhat unusual – it’s all female. While it might be uncommon for fire brigades, it’s not that out of the ordinary in the village, which is experiencing something of a demographic mystery – no boys have been born there in almost a decade. With women greatly outnumbering men, the village's women and girls are being trained at young ages to do what have traditionally been perceived as male roles in Poland. Maja Golasz is the youngest member of the firefighting team at just two and a half years old. Her mother, Aldona Golasz, told Reuters her father and husband both fought fires for a living, and so would her daughter. During their training drills, the girls learn how to fight fires and perform first aid – often using teddy bears as their props. "There are no boys, so the women need to do the job," said volunteer firefighter Oliwia Filipczak. The village has less than 300 residents and no boys have been born there since 2010, according to county mayor Rajmund Frischko. He is now offering a prize to parents who have a son. The girls, however, aren't letting the lack of men stand in their way of achieving their goals. "One of my dreams is, of course, getting a husband, but our main dream is to get a new fire engine," said teenage volunteer firefighter Sabina Blama. #poland #babies #girls #boys #firefighters

A post shared by RTÉ News (@rtenews) on

Le maire est également prêt à offrir une somme d’argent assez conséquente au couple qui enfantera un garçon. Tellement désespéré, le maire veut même aller jusqu’à nommer une rue et planter un chêne d’après le prochain petit garçon qui naîtra dans le village. Cependant, les efforts du maire à encourager la conception de petits garçons restent vains.

Certes, bon nombre de femmes travaillent dans les champs de blé en période d’été. Cependant, les emplois agricoles sont menacés pour l’avenir. Cela s’explique par l’intérêt de la communauté des jeunes pompiers volontaires qui est plus attractif pour les jeunes locaux étant donné que cela représente la majeure partie de la vie sociale de Miejsce Odrzanskie. En plus de cela, ces jeunes pompiers sont vraiment doués grâce à leur passion accrue pour leur métier.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de