La NASA a beau être l’une des agences les plus performantes au monde, elle peut aussi être victime de piratage informatique. L’agence aérospatiale américaine a été victime de plusieurs attaques faites sur un ordinateur à seulement… 35 dollars.

C’est avec le célèbre Raspberry Pi que le hackage a été possible. Ce mini-ordinateur qui tient dans la paume de la main est très utilisé à travers le monde. Mais ses créateurs ne s’attendaient pas à ce qu’un modèle soit utilisé pour hacker le réseau informatique de la NASA. C’est toutefois ce qu’a connu l’agence aérospatiale à de multiples reprises.

Tout commence en avril 2018. Le réseau informatique de la NASA est alors victime d’une première attaque menée par l’ordinateur. Pendant toute l’année qui suit, le pirate informatique va multiplier les intrusions. En parvenant à se connecter sans autorisation, il a eu accès aux réseaux du Jet Propulsion Laboratory et a dérobé des fichiers confidentiels. Parmi eux se trouvent certaines des données scientifiques collectées par Curiosity sur Mars.

Ces attaques font peur à la NASA qui craint que d’autres réseaux puissent être hackés. Elle redoute notamment une attaque sur les postes de contrôle de l’ISS et des vols habités. Le pire est que l’ordinateur en question est accessible à tous. Depuis, le centre n’est pas encore totalement reconnecté et il risque de revoir son système de surveillance afin que cela ne se reproduise plus.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de