On dénombre 51 millions d’avortements chaque année dans le monde, mais dans de nombreux pays, l’interruption volontaire de grossesse est illégale. Les conditions précaires dans lesquelles ces femmes doivent réaliser l’avortement et les interventions inadéquates entrainent la mort de 23 000 femmes chaque année. Pour lutter contre cela, la Néerlandaise Rebecca Gomperts a fondé il y a 15 ans l’association « Women on Web » qui rend l’IVG accessible aux femmes dans le monde entier. Grâce à un simple formulaire en ligne, cette ONG prescrit des cachets utilisés dans l’avortement médicamenteux, la mifépristone et le misoprostol, qui sont ensuite livrés par colis. Depuis sa création, ce sont 85 000 colis qui ont été livrés. 

Parce que “s’opposer à l’avortement n’empêchera aucune femme d’y avoir recours. La seule chose que causent ces restrictions, c’est de l’injustice sociale.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de