Voici ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous arrêtez de fumer

En France, entre le tabac et le tabagisme passif, la cigarette provoque chaque année 73 000 décès. Arrêter de fumer est bénéfique pour ses poumons, mais pas seulement. Et les bénéfices se font sentir dès 24 heures après la dernière cigarette…

Des bénéfices pour la santé presque immédiats

Lorsqu’on fume depuis des années, on peut avoir tendance à penser qu’il faudra attendre des années avant de ressentir les effets bénéfiques de son sevrage, ce qui est souvent décourageant. Or les premiers effets se font sentir après seulement 24 heures : le sang a terminé d’éliminer le monoxyde de carbone et le risque d’infarctus diminue déjà.

Après 48 heures sans cigarette, le goût et l’odorat reviennent. Vous dormez mieux, d’un sommeil de meilleure qualité. Deux semaines plus tard, la toux commence à diminuer, vous retrouvez peu à peu votre souffle et votre fatigue chronique s’estompe.

Des bénéfices qui courent sur plusieurs années

Au bout d’un an, un ancien fumeur retrouve un risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) équivalent à celui d’un non-fumeur. Quant au risque d’infarctus, il revient à la normale après cinq ans d’arrêt. Selon Catherine Hill, épidémiologiste à l’Institut Gustave-Roussy (Paris), « arrêter le tabac à 40 ans améliore l’espérance de vie de 7 ans. L’arrêter à 50, de 4 ans ».

Au-delà des poumons, ce sont la quasi-totalité des organes qui reprennent vie. En janvier 2014, un rapport américain faisant le bilan de 50 ans de lutte contre le tabagisme soulignait qu’« un demi-siècle après la publication du rapport qui établissait pour la première fois un lien entre cigarette et cancer du poumon, la liste déjà longue des maladies provoquées par le tabac et le tabagisme passif continue à s’allonger ».

Les conseils de la Fédération française de cardiologie pour arrêter de fumer

Pour réussir à arrêter de fumer, la Fédération française de cardiologie recommande de se fixer une date et de la faire connaître afin que chacun sache dans quoi vous vous engagez et vous encourage à ne pas craquer. Deuxième étape : jeter les briquets, cendriers et autres accessoires pour ne plus les avoir sous les yeux. Ensuite, il est crucial de s’interdire toute cigarette ou dérivé : c’est la cause majeure des rechutes !

Dans les premiers temps, il est conseillé d’éviter les endroits où se concentrent les fumeurs, y compris dans son entourage, auxquels mieux vaut d’ailleurs demander de jouer le jeu. Vous avez envie d’une cigarette : changez d’activité ou buvez un verre (d’eau seulement, car le café ou l’alcool renforcent l’envie) !


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux