— mirzavisoko / Shutterstock.com

Ce mercredi 4 mars, le royaume d’Arabie saoudite a pris une décision radicale : suspendre, pendant un temps, le pèlerinage musulman de la Omra, mais également l’entrée des pèlerins dans La Mecque et Médine en raison du coronavirus. En effet, lundi dernier, le premier cas de coronavirus a été confirmé en Arabie saoudite. Cette mesure est tout à fait inédite pour ce pays, d’autant plus que près de 2 millions de personnes se rendent chaque année dans ce royaume dans le cadre du pèlerinage à La Mecque ou à Médine, les deux premiers lieux saints de l’Islam.

La Mecque et Médine sont des villes saintes « qui connaissent un flux permanent et intense de foules humaines, ce qui rend la sécurisation de ces foules de la plus haute importance« , selon une source du ministère de l’Intérieur. C’est donc dans l’objectif de limiter la propagation du coronavirus que ces décisions ont été prises. Elles ont pour but « d’assurer la sécurité des foules« . La même source ajoute que cette mesure sera réexaminée « de façon permanente, et sera annulée dès lors que les raisons qui l’ont justifiée disparaîtront« .

Ces décisions sont sans aucun doute nécessaires, mais risquent d’être assez problématiques pour l’Arabie saoudite qui gagnerait plusieurs milliards d’euros par an grâce au tourisme religieux, grâce aux pèlerinages organisés sur son territoire, d’autant plus que ces pèlerinages ont une envergure internationale. La Omra est seulement un « petit » pèlerinage qui peut s’effectuer tout au cours de l’année, en revanche beaucoup sont inquiets concernant la tenue du Hajj, qui est par ailleurs un pilier essentiel de l’Islam. Il doit normalement se dérouler entre fin juillet et fin août de cette année. De nombreux pratiquants risquent donc d’être déçus, d’autant plus qu’un tel pèlerinage demande un grand investissement de leur part.

Actuellement, les pays du Golfe craignent une propagation du coronavirus, qui a déjà infecté plus de 1500 personnes en Iran, l’un des plus gros foyers de la maladie après la Chine. Dans la mesure où les pèlerinages organisés en Arabie saoudite ont une ampleur internationale, des gens contaminés pourraient facilement transmettre la maladie à plusieurs autres personnes. La Omra deviendrait alors un foyer de contamination important.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de