Considéré comme une caricature raciste, Apu pourrait bientôt disparaître des Simpson

Apu, l’épicier indien des Simpson, pourrait prochainement disparaître de la série. La raison ? Il véhiculerait des clichés racistes. Retour sur la polémique

 

Stéréotypes sur la culture indienne

Après 28 ans, le Kwik-E-Mart pourrait bientôt changer de gérant. Accusé d’alimenter les stéréotypes sur la communauté indienne, Apu Nahasapeemapetilon, l’épicier indien que l’on peut voir dans les Simpson de manière récurrente pourrait bientôt quitter le show.

C’est Adi Shankar, le producteur de Castlevania qui avait lancé un concours d’écriture pour faire évoluer le personnage, qui a annoncé la nouvelle. « J’ai entendu la nouvelle décourageante que j’ai vérifiée auprès de plusieurs sources : ils vont abandonner le personnage d’Apu. Ils n’en feront pas toute une histoire, mais ils vont l’abandonner juste pour éviter toute controverse« , a-t-il déclaré dans une interview pour IndieWire. « Adi Shankar n’est pas producteur des Simpson. Je lui souhaite le meilleur, mais il n’est pas un porte-parole de notre série« , lui a alors répondu Al Jean sur Twitter, un showrunner de la série animée, sans pour autant démentir le potentiel départ d’Apu.

 

 

Le problème avec Apu

Il y a un an déjà, le comédien d’origine indienne Hari Kondabolu pointait du doigt le personnage dans le documentaire The Problem with Apu. Il accusait alors l’épicier d’être une caricature des Indo-Américains (le fait qu’il ait un fort accent, huit enfants, etc.), et expliquait notamment avoir souffert durant son enfance des moqueries de ses camarades. « Les autres enfants imitaient l’accent d’Apu et sortaient ses phrases types comme « Bonjour monsieur Simpson ». Bien sûr qu’il est drôle, mais ça ne veut pas dire que c’est une représentation exacte, ou juste, ou justifiée« , racontait Hari Kondabolu à la BBC avant la sortie de son documentaire.

A l’époque, les créateurs des Simpson avaient répondu via un épisode spécial où on pouvait voir Marge lire à Lisa un roman de son enfance. En le relisant, elle s’aperçoit très vite qu’il est bourré de clichés racistes et tente tant bien que mal de le cacher à sa fille.

« Qu’est-ce que je peux faire ?« , finit-elle par demander. « Quelque chose que l’on a applaudi il y a des décennies et qui semblait inoffensif est maintenant politiquement incorrect. Que pouvez-vous y faire ? », répond alors Lisa face caméra avant de s’adresser à photographie d’Apu. Mais cela n’avait pas suffit à calmer Hari Kondabolu qui se mit à enchaîner les tweets. « Wow. ‘Politiquement incorrect ?’ c’est ce qu’on a pu retenir de mon film et de la discussion qu’il a suscité ? J’aimais vraiment cette série. C’est triste », avait-t-il alors partagé.


La pensée est plus qu’un droit, c’est le souffle même de l’homme.

— Victor Hugo