Via l’Apple Watch, Apple va prévenir les personnes qui ont des anomalies cardiaques

Ce jeudi 30 novembre, le géant Apple a décidé de lancer une étude concernant une de ses applications qui pourrait vous sauver la vie. En effet, elle permet, grâce à votre Apple Watch, de déceler les rythmes cardiaques irréguliers.

PHASE DE TEST

C’est dans le cadre d’une étude de recherche que la marque à la pomme s’est exprimée hier, jeudi 30 novembre, dans un communiqué sur son site Internet. Grâce au capteur de fréquence cardiaque de l’Apple Watch, cette dernière va collecter des données sur vos rythmes cardiaques irréguliers pour ensuite informer les utilisateurs susceptibles de souffrir de fibrillation auriculaire, qui est un des troubles du rythme cardiaque les plus fréquents. Un trouble que beaucoup de personnes ne ressentent pas du fait d’une absence de symptômes la plupart du temps.

Apple Heart Study, c’est son nom, est disponible pour le moment sur l’App Store américain pour les clients âgés de 22 ans ou plus et ayant une Apple Watch Series 1 ou ultérieure. C’est avec la prestigieuse Université de Stanford, experte dans les questions médicales, qu’Apple effectue ses recherches.

Le principe de l’étude est simple : si un rythme cardiaque irrégulier est identifié chez un des patients sondés, alors il recevra une notification sur son Apple Watch et sur son iPhone ; ce qui lui permettra d’obtenir une consultation gratuite avec un médecin partenaire qui lui fera un électrocardiogramme (communément appelé ECG) pour en savoir plus sur cette fibrillation auriculaire.

 

COMMENT ÇA MARCHE ?

C’est grâce aux capteurs, que la montre connectée utilise, que la fréquence et le rythme cardiaque seront calculés pour permettre de déceler une éventuelle « anomalie ». Des LEDs vertes clignotent des centaines de fois par seconde et des photodiodes sensibles à la lumière sont en capacité de mesurer la quantité de sang circulant dans le poignet.

La conception optique unique du capteur de l’Apple Watch rassemble des signaux provenant de divers « endroits » du poignet, et lorsque ce capteur est combiné avec des algorithmes logiciels puissants, l’Apple Watch est capable de différencier les rythmes cardiaques des autres bruits que notre corps produit en permanence.

On est donc face à une avancée majeure pour les patients souffrants de problèmes cardiaques et ceux qui pourraient (encore) ignorer leurs problèmes cardiaques. Tout cela est encore en phase de test mais Apple espère, toujours dans son communiqué, « faire progresser les découvertes dans la science du cœur« , grâce à cette belle innovation.

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux