— librakv / Shutterstock.com

Pendant un certain temps, beaucoup sont ceux qui ont cru que le vapotage serait une alternative plus saine et moins dangereuse à la cigarette classique. Malheureusement, de récents évènements ont tragiquement prouvé que les cigarettes électroniques pouvaient également être très dangereuses pour la société. Face à cet état de fait, la société Apple a décidé d’agir en conséquence.

Une décision nécessaire face au danger que représente le vapotage

Apple a supprimé toutes les applications relatives au vapotage de l’App Store. Le géant américain a notamment cité les avertissements des experts en matière de santé selon lesquels la propagation des produits de vapotage et des cigarettes électroniques constitue une crise de santé publique, surtout pour les jeunes. À noter qu’aux États-Unis, 42 décès et plus de 2 100 cas de lésions pulmonaires ont été liés à une maladie respiratoire liée au vapotage.

La décision d’Apple signifie qu’un total de 181 applications ne seront plus disponibles sur les iPhone, rapporte le site d’informations techniques Axios. Selon Apple, ces applications sont essentiellement des outils permettant aux utilisateurs de contrôler des cigarettes électroniques ou d’accéder à des jeux ou contenus liés au vapotage. Ces applications ne représentent que 0,00010 % parmi les 1,8 million d’applications disponibles sur l’App Store, a précisé la société.

Une prise de responsabilité appréciée et félicitée

Par ailleurs, selon Axios, Apple n’a jamais autorisé les applications qui permettent aux utilisateurs de commander directement des cartouches d’e-cigarettes en ligne. Apple a aussi indiqué que la société prévoyait cette mesure depuis des mois. En revanche, les applications désormais bannies de l’App Store continueront à fonctionner pour les clients qui les ont déjà téléchargées sur leurs appareils, et ces applications peuvent être transférées vers de nouveaux appareils.

« Nous veillons à ce que l’App Store soit un lieu de confiance où les clients, en particulier les jeunes, puissent télécharger des applications. Nous évaluons en permanence les applications et consultons les dernières données factuelles afin de déterminer les risques pour la santé et le bien-être des utilisateurs », a déclaré Apple à Axios.

La décision d’Apple a été applaudie par des organismes tels que la Campaign for Tobacco-Free Kids. « En supprimant les applications liées à la cigarette électronique de l’App Store, Apple contribuera à réduire l’exposition des jeunes au marketing de la cigarette électronique et à décourager l’utilisation de ces produits par les jeunes. Apple donne le bon exemple de la responsabilité des entreprises en matière de protection de nos enfants », a déclaré Matthew L. Myers, président de la Campaign for Tobacco-Free Kids, dans un communiqué.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de