— PST Vector / Shutterstock.com

La crise du coronavirus affecte un grand nombre d’entreprises. Celles qui sont moins touchées que les autres font de leur mieux pour aider les autorités à lutter contre la pandémie. Si certains ont détourné leur ligne de production pour fabriquer des masques ou du gel hydroalcoolique, les grandes entreprises de la technologie – notamment Apple et Google – ont décidé de lancer des technologies pour s’informer sur le Covid-19.

Le nouvel API d’Apple et Google pour identifier les personnes exposées au Covid-19

Apple et Google ont annoncé la création d’une nouvelle technologie pour téléphone mobile pour informer automatiquement les gens s’ils ont pu être exposés au coronavirus. Les deux entreprises ont déclaré que 22 pays et plusieurs États américains prévoyaient déjà de créer des applications mobiles à l’aide de leur logiciel. À noter que la France n’en fait pas partie puisqu’elle utilise une technologie locale : le StopCovid. Cette technologie issue d’une coopération inédite de Google et d’Apple s’appuie sur la technologie sans fil Bluetooth. Le concept est simple : il permet de détecter si quelqu’un qui a téléchargé l’application a passé du temps avec un autre utilisateur de l’application qui pourrait être testé positif au virus.

Ainsi le système, appelé Exposure Notification, a été créé pour aider les autorités à identifier plus facilement les personnes exposées au virus en retraçant une chaîne de contact une fois qu’une personne a été testée positive. Les entreprises ont cependant tenu à préciser qu’elles ne cherchent pas à remplacer les systèmes de recherche des cas contacts, mais à les améliorer. Le logiciel fonctionnera sur la majorité des smartphones fonctionnant sous Android et iOS. Rappelons que les deux géants de la technologie ont annoncé leur partenariat le mois dernier, et les résultats de leur coopération ont été très attendus.

Une application dont l’efficacité dépend essentiellement des utilisateurs

Si de nombreux pays ont apporté leur soutien aux deux entreprises dans le développement de cette nouvelle technologie, Google et Apple ont tenu à préciser que son efficacité dépendra en grande partie des utilisateurs. « Au cours des dernières semaines, nos deux sociétés ont travaillé ensemble, en contactant des responsables de la santé publique, des scientifiques, des groupes de protection de la vie privée et des dirigeants gouvernementaux du monde entier pour obtenir leurs commentaires et leurs conseils », ont déclaré Google et Apple dans un communiqué de presse.

Cependant, l’adoption par les utilisateurs n’est pas la clé du succès, ont-ils précisé. Si cette nouvelle technologie est très intéressante, certains problèmes ont été soulevés par les observateurs. L’un des problèmes qui font polémique concerne notamment le respect de la confidentialité et de la vie privée des utilisateurs. Des problèmes techniques – comme le fait qu’un appareil Android et un iPhone ne peuvent pas se détecter les uns les autres – ont également été notés. On peut aussi ajouter le fait que les applications utilisant ce genre de technologie mettent à mal la batterie des smartphones.

Face à ces soucis, les deux sociétés ont assuré que l’application sera protégée par un chiffrement et des balises d’identification pour préserver les données des utilisateurs. Par ailleurs, cette technologie permettra exceptionnellement aux iPhone et aux téléphones Android de se détecter mutuellement, de fonctionner au-delà des frontières nationales et régionales et de ne pas vider rapidement la batterie d’un téléphone, ont déclaré Apple et Google. Pour l’instant, nous devons attendre le déploiement grand public des applications dérivées de l’API pour savoir si la technologie est efficace et satisfaisante.  

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de