— cowboy54 / Shutterstock.com

Alors que nous le pensions disparu depuis près de 30 ans, le chevrotain au dos argenté, autrement appelé cerf-souris, a été récemment aperçu par des chercheurs au Vietnam.

Un animal que l’on considérait comme éteint

Pour la première fois depuis plus de 25 ans, une espèce rare de cerf-souris, que l’on croyait en voie d’extinction, a été aperçue dans la jungle nord-ouest du Vietnam. Elle avait été repérée pour la dernière fois en 1990.

Depuis plus d’un quart de siècle, les spécialistes n’avaient plus entendu parler du chevrotain à dos argenté, Tragulus versicolor. Dans leur rapport publié dans la revue Nature Ecology and Evolution, ils expliquent qu’ils ont pu en admirer plusieurs fois au cours de l’année 2018 près de Nha Trang, au sud-est du pays.

En effet, l’année dernière, des biologistes de l’association Global Wildlife Conservation ont commencé des recherches afin de retrouver cet animal. Les scientifiques craignaient que la chasse au collet, pourtant interdite et qui la menace fortement, ait fait des ravages au sein de cette espèce. C’est la raison pour laquelle ils ont étudié trois provinces vietnamiennes et y ont interrogé les habitants. Puis, ils y ont placé une trentaine de caméras équipées de détecteurs de mouvement dans les forêts alentour. Ils sont finalement parvenus à retrouver sa trace et à le photographier jusqu’à 1 881 fois.

Le chevrotain à dos argenté a été découvert en 1910. Il s’agit d’un surprenant mixte entre une souris et une biche aux grands yeux. « Imaginez un cerf qui aurait été rétréci à la taille d’un petit caniche. Retirez-lui ses bois et rajoutez-lui deux petites canines. Puis plongez les deux tiers de l’animal dans un seau de peinture gris argenté : vous obtiendrez un chevrotain à dos argenté », a expliqué Andrew Tilker du Global Wildlife Conservation (GWC) et coauteur de l’étude. Ce petit animal vit principalement dans les régions montagneuses du Vietnam.

Ces diverses photographies « prouve(nt) que l’espèce existe encore et qu’il est urgent de prendre des mesures de conservation pour assurer sa survie« , expliquent les auteurs de cette étude.

Un espoir pour la reproduction de l’espèce ?

« À l’ère des extinctions massives, la confirmation de la survie d’espèces que l’on pensait disparues offre une précieuse seconde chance pour la sauvegarde de la biodiversité. Ici, nous apportons la preuve que le chevrotain à dos d’argent existe toujours à l’état sauvage, photo à l’appui, et préconisons des mesures de conservation immédiates », expliquent les auteurs de l’étude.

Les scientifiques souhaitent sensibiliser le public avec ces photographies. Ils alertent en affirmant qu’il est important d’agir afin d’éviter l’extinction du chevrotain au dos argenté. « Découvrir qu’il est toujours là est la première étape pour déterminer le meilleur moyen de le protéger et s’assurer que nous ne le perdrons pas », ajoutent les scientifiques.

Par ailleurs, ce petit animal fait partie de la « liste rouge des espèces à protéger » de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). « Nous exhortons les professionnels de la conservation à agir vite, plaident les auteurs. Sans quoi, il y a un risque que Tragulus versicolor soit à nouveau perdu. » Les chercheurs espèrent faire en sorte que le cerf-souris n’en fasse plus partie le plus rapidement possible. Car « ce n’est pas parce que nous avons trouvé cette espèce assez facilement qu’elle n’est pas menacée« , s’inquiète Andrew Tilker.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de