— Marian Weyo / Shutterstock.com

Si nombreux sont déjà ceux qui se réjouissent de la fin de la pandémie, rappelons que la pandémie est toujours là et que de nombreux individus continuent de souffrir du Covid-19. Parmi ces gens, nous pouvons citer ceux qui souffrent de Covid long. Mais ces patients pourraient peut-être également se réjouir, car il est possible qu’un médicament courant puisse résoudre ce problème.

Un traitement découvert par hasard

Si certains individus qui sont infectés par le SARS-CoV-2 s’en sortent avec aucun symptôme, d’autres développent des symptômes gênants qui peuvent persister pendant de très longues périodes. Ces symptômes peuvent varier des plus légers – comme une toux légère, des maux de tête, et la perte de l’odorant – à des effets plus graves comme le brouillard cérébral et une fatigue intense. Face à ces formes longues du Covid-19, les patients se retrouvent parfois démunis à cause de leur incapacité à se débarrasser de ces symptômes, malgré le respect des traitements qui leur sont donnés.

Mais ce problème pourrait potentiellement être résolu, car un rapport récemment publié dans The Journal for Nurse Practitioners a démontré que les antihistaminiques en vente libre peuvent aider à soulager les symptômes du Covid long. Notons que les antihistaminiques sont généralement pris pour traiter les allergies. Cette découverte a été faite grâce à deux femmes d’âge moyen qui ont découvert par hasard que les antihistaminiques ont permis de soulager les symptômes de leur Covid long. Les deux femmes étaient en effet victimes de symptômes gênants et persistants du Covid-19.

Chez l’une des deux femmes, ces symptômes comprenaient une intolérance aux efforts physiques, des douleurs thoraciques, des maux de tête, une éruption cutanée et des ecchymoses. Chez l’autre, les symptômes comprenaient des douleurs articulaires et abdominales, ainsi que des éruptions et des lésions cutanées. Toutes deux avaient pris des antihistaminiques en vente libre pour traiter d’autres affections. L’une des patientes avait notamment pris un antihistaminique après le déclenchement de son allergie aux produits laitiers, tandis que l’autre a tout simplement dû prendre le médicament pour remplacer ses médicaments qu’elle prenait habituellement contre ses allergies.

— fizkes / Shutterstock.com

Des améliorations constatées en peu de temps

La femme allergique aux produits laitiers avait pris une pilule de 50 mg d’antihistaminique diphénhydramine, et a soudainement remarqué que sa fatigue avait pratiquement disparu. En ce qui concerne l’autre femme, elle a arrêté de prendre ses antihistaminiques pendant 72 heures, car elle s’est retrouvée à court de médicaments. Comme ses symptômes sont réapparus, son médecin lui a à nouveau prescrit une dose quotidienne d’antihistaminique, et après avoir pris le médicament, elle a constaté une réduction notable de ses symptômes du Covid-19.

Si le cas de ces deux femmes ne peut nullement être utilisé comme preuve de l’efficacité des antihistaminiques pour le traitement des symptômes persistants du Covid-19, cela montre tout de même qu’il s’agit d’une possibilité à explorer. Donc, même s’il n’existe aucune étude qui démontre que cela fonctionne réellement, il n’y a rien qui empêche les patients victimes de Covid long d’essayer ce traitement, dans la mesure où ces médicaments sont en vente libre. « Si les patients souhaitent essayer des antihistaminiques en vente libre, je les exhorte à le faire sous surveillance médicale », a cependant recommandé l’infirmière Melissa Pinto, auteure principale du rapport, dans un communiqué.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments