Image d’illustration— Pavel L Photo and Video / Shutterstock.com

Alors que le second tour des élections municipales doit se tenir le 28 juin, la maire sortante de Paris et candidate à sa propre succession, Anne Hidalgo, alliée aux écologistes, a lancé un manifeste où elle annonce son intention, en cas de réélection, de faire passer Paris à 30 km/h.

C’est une mesure qui ne va pas ravir les automobilistes : la maire sortante de Paris, Anne Hidalgo, alliée aux écologistes, s’engage à réduire la vitesse à 30 km/h dans la plupart des rues, sauf sur certains grands axes comme les Champs-Élysées, le boulevard de Sébastopol ou le boulevard des Maréchaux.

« Lutter contre toutes les pollutions est un enjeu de santé publique. C’est pourquoi nous continuerons de réduire la place de la voiture dans notre ville », martèle le manifeste de la candidate socialiste et de son colistier écologiste, intitulé « Manifeste pour Paris » et publié sur le site de Terra Nova. Le programme vise également à abaisser la vitesse sur le périphérique, de 70 à 50 km/h (il avait déjà été abaissé de 80 à 70 en 2014). « Nous transformerons le deux fois quatre voies du boulevard périphérique en un boulevard urbain apaisé : nous commencerons par créer une voie réservée aux transports partagés (bus, navettes, taxis, covoiturage) pour progressivement réduire le nombre de voies de circulation, donner plus de place à la nature, et donner la possibilité́ de traverser à pied ou à vélo », afin d’effacer cette « frontière d’un autre âge« .

Anne Hidalgo entend ainsi poursuivre sur sa lancée d’une ville plus verte, plus cyclable. Le programme souhaite également prendre acte de la pandémie de Covid-19 et des effets bénéfiques du confinement sur la qualité de l’air. La volonté de lutter contre la pollution, également sonore, est visible, ainsi que de réduire la mortalité sur les routes. « C’est surtout la nuit que cette vitesse de 30 km/h est dépassée et qu’elle cause le plus de nuisances sonores, avec des conséquences pour la santé du fait des insomnies qu’elle provoque », affirment les militants socialistes et écologistes.

La mesure a également une visée sécuritaire, naturellement, puisque comme le rappelle l’OCDE, « du point de vue de la sécurité routière, les zones 30 km/h se sont révélées très efficaces pour réduire les niveaux d’accidents en zones urbaines. Webster and Mackie (1996) ont trouvé que les zones 20 mph (miles par heure) avaient conduit à une réduction d’environ 60 % des accidents corporels et 70 % des accidents mortels. »

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Daflon Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Daflon
Membre
Daflon

Etant donné que cela fait de nombreuses années que je n’ai pas été au zoo qu’est devenu Paris, cela me laisse complètement indifférent. De toute façon, certains veulent probablement que les Parisiens abandonnent leur ville pour laisser leur place aux exotiques de toutes provenances.
Allez, continuez à voter pour idalgo.