— Jean-Philippe BABU / Shutterstock.com

Cela peut sembler étrange, mais la façon dont les personnes qui parlent des langues différentes entendent les cris des animaux peut être très différente. Si effectivement le « miaou » du chat en français, et le « meow » du chat en anglais sont très similaires, il est intéressant de savoir qu’au Japon les abeilles ne font pas « bzz bzz » mais « boon boon ».

Pourquoi la perception des cris ou des sons émis par les animaux change d’une langue à une autre ? Dans une vidéo postée par Arika Orkent sur YouTube, il est expliqué que cela provient du fait que les onomatopées n’imitent pas un son, mais donnent un nom à un son.

A cela s’ajoutent également les différentes subtilités propres à chaque langue ; dans la composition même de leurs syllabes et surtout dans leur façon de s’exprimer. Ainsi, il ne s’agit pas exactement du fait que l’on entende des sons différents dans différentes langues, il s’agit plus du fait que l’on interprète, imite et exprime les sons de manière différente dans différentes langues ; de la même manière que les personnes parlant une même langue peuvent parfois avoir des accents différents en fonction de leurs origines.

Nous pouvons donc assurer que les animaux ne sont pas multilingues, mais que cette particularité provient entièrement des différences culturelles et linguistiques de la communauté humaine. D’ailleurs, l’onomatopée attribuée à un animal dans une culture donnée en dit beaucoup sur l’importance de cet animal pour cette culture. Ainsi, dans certains pays, il n’y a pas de mot pour exprimer un son d’animal dans la mesure où celui-ci n’est pas important pour cette culture.

Pour illustrer les différentes onomatopées des animaux à travers le monde, Derek Abbott, professeur à l’université d’Adélaïde en Australie, a mis en place un gigantesque tableur en ligne pour les énumérer.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de