— Richard A Wall / Shutterstock.com

Les incendies qui ravagent l’Australie continuent de faire rage, causant de nombreux dégâts et laissant dans leur sillage de nombreuses victimes. Si la flore australienne subit des ravages colossaux qui continuent de s’accroître depuis le début des incendies de septembre, de nombreuses pertes animales sont également à déplorer. Plus d’un demi-milliard d’animaux sauvages auraient en effet péri dans les flammes, dont plus d’un tiers seraient des koalas qui peuplaient jusqu’alors l’État de Nouvelle-Galles du Sud.

Des chiffres sans précédent

Ce sont en effet les prédictions effectuées par les écologistes de l’université de Sydney : ils seraient plus d’un demi-milliard d’animaux sauvages, mammifères, reptiles ou oiseaux, à avoir péri, de façon directe ou indirecte, à la suite des impressionnants feux de forêt qui se sont déclenchés début septembre.

Pour la population de koalas, devenus de véritables symboles de l’île-continent, la bilan pourrait être particulièrement lourd : près de 8 000 koalas auraient péri dans les incendies, notamment sur la côte nord de l’État. C’est en effet cette région, située à environ 400 kilomètres de Sydney, qui concentre la population de koalas la plus importante d’Australie, avec près de 28 000 spécimens.

Comme l’a déclaré Sussan Ley, la ministre fédérale australienne de l’Environnement, « près de 30 % des koalas de cette région pourraient avoir péri, étant donné que 30 % de leur habitat a été détruit ».

« Nous en saurons plus lorsque les incendies se seront calmés et qu’une évaluation appropriée pourra être faite », a-t-elle néanmoins ajouté.

Plus de 100 incendies continueraient actuellement de progresser à l’échelle nationale, et auraient consumé jusqu’à présent plus de 5 millions d’hectares de terres, tuant au passage neuf personnes et fauchant sur leur passage plusieurs centaines d’habitations.

Des solutions de sauvetage à court terme pour préserver les espèces

Pour tenter d’endiguer les dégâts causés par la propagation du feu, de nombreux services spécialisés dans les soins dédiés aux animaux traitent les cas les plus graves. Possédant la population de koalas la plus nombreuse d’Australie, c’est tout naturellement que la région côtière nord du pays a accueilli l’un des principaux hôpitaux pour koalas du pays.

Le personnel doit traiter des cas de plus en plus nombreux, et aurait accueilli pas moins de 72 animaux le soir de Noël. Un bien triste bilan, qui devrait continuer de s’accroître compte tenu de la progression des feux.

Malgré les efforts du gouvernement, qui a annoncé un déblocage de fonds d’urgence de 4 millions d’euros pour aider au sauvetage et à la réintroduction des animaux dans leur habitat naturel, le koala reste une espèce tout particulièrement menacée par la propagation des incendies. Ses importants besoins en termes de sommeil et son incapacité à se déplacer rapidement en seraient notamment la cause, rendant l’espèce particulièrement vulnérable aux feux australiens.

Une terrible nouvelle, de très mauvais augure si rien n’est fait pour contenir les incendies australiens, qui n’ont fait que progresser depuis leur déclenchement en septembre, notamment en raison du vent et de la sécheresse qui s’est abattue sur le pays. Si rien n’est fait, la faune australienne pourrait continuer de disparaître laissant craindre pour la survie d’espèces pourtant emblématiques, comme le perroquet-hibou, le dunnart de l’île Kangourou, ou même le marsupial le plus célèbre d’Australie…

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de