Wikipedia / Tom Junek

L’aye-aye

Longtemps persécuté dans son Madagascar natal, présage de mort et de mal, l’aye-aye, comme la plupart de ses parents lémuriens, fait face à une extinction imminente en raison de la déforestation. Cette espèce insaisissable est le plus grand primate nocturne de la grande île. Paraissant être à moitié chauve-souris, moitié singe et avec des incisives de rongeurs, ces créatures sont parmi les plus insolites de la planète. Les ayes-ayes sont les seuls primates à avoir eu recours à l’écholocation pour trouver une proie. Chacune de leurs mains a un long doigt utilisé pour creuser profondément dans les arbres et trouver des insectes et des larves. On croyait autrefois que l’aye-aye était éteint, mais il est revenu miraculeusement dans la nature en 1957.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de