Il est temps d’ouvrir les yeux : 11 attractions touristiques qui sont épouvantables pour les animaux

Pendant vos vacances ou lors de sorties familiales, vous avez peut-être déjà succombé aux attractions mettant en scène des animaux. Pourtant, certaines d’entre elles sont de véritables cauchemars pour ces êtres, qui sont traités de manière cruelle dans le seul but de vous divertir. Amoureux des animaux ou simple humain doté de bon sens, il est temps de bannir certains « loisirs » lugubres de vos vies.

 

L’ONG World Animal Protection a commandé une étude à l’université d’Oxford afin d’identifier les pires attractions touristiques impliquant des animaux au monde. L’équipe de chercheurs, menée par Tom Moorhouse, principal auteur de l’étude, s’appuie sur certains critères comme la faim, la soif, l’inconfort, la douleur, les blessures les maladies, la privation du comportement naturel, la peur et la détresse.

LA PLUPART DES VISITEURS VIENNENT PAR AMOUR DES ANIMAUX. NOTRE BUT EST DE LEUR OUVRIR LES YEUX

Julie Middelkoop rappelle l’objectif de cette recherche. L’étude est destinée à mettre en lumière les pratiques cruelles que subissent ces animaux mais aussi à convaincre les touristes de ne pas alimenter des attractions cruelles par simple envie de se divertir. De même, l’association Peta a déjà mis en lumière plusieurs attractions qui maltraitent les animaux. L’organisation tente elle aussi de pousser les touristes à ne pas encourager ce type de spectacles en y assistant. Voici leurs conclusions sur les attractions d’animaux qui comptent parmi les plus cruelles au monde.

 

ours-cirque
Un ours malheureux et muselé dans un zoo via Shutterstock

Assister à des spectacles d’animaux au cirque

La Peta a déjà dénoncé à plusieurs reprises le mauvais traitement des animaux dans certains cirques.

L’association explique sur son site internet : « Parce que les animaux ne font pas naturellement de la bicyclette, ne se tiennent pas sur leur tête, ne font pas l’équilibre sur des ballons ou ne sautent pas à travers des cerceaux de feu, les entraîneurs utilisent des fouets, colliers serrés, muselières, matraques électriques, baguettes avec crochet et autres outils douloureux pour les forcer à effectuer leur spectacle. La punition physique a longtemps été la méthode standard de dressage pour les animaux dans les cirques ». C’est sous la forme d’une vidéo au cœur de ces atrocités que la Peta tente d’ouvrir les esprits. 60 secondes d’horreur pour mettre fin à ce carnage :


Chaque année, 23.000 dauphins sont capturés et tués au Japon.

— @DailyGeekShow