un sourire carnacier

Les origines du mal

On pourrait penser qu’un personnage aussi psychotique sort directement de l’imagination fantasque de ses créateurs, mais il n’en est rien. Les papas du jeune vilain (à l’époque), reconnaissent s’être inspirés de l’acteur Conrad Veidt dans L’Homme qui rit, une adaptation du roman éponyme de Victor Hugo, de Paul Leni sorti en 1928. De là à dire que Victor Hugo aurait inspiré aux créateurs le personnage du Joker il n’y a qu’un pas. Pour son univers en revanche, c’est à Jerry Robinson que l’on doit la bonne idée d’avoir voulu intégrer la carte à jouer qui deviendra la signature du super-vilain.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de