Pour lutter contre le réchauffement climatique, Amazon commandera 100 000 camionnettes électriques de distribution pour remplacer ses moyens actuels. Rivian, une start-up basée au Michigan qui produit des véhicules utilitaires électriques, débutera la livraison en 2021. Cette initiative est dans la lignée des précédentes décisions prises cette année par le géant du net.

Des efforts pour réduire l’impact sur le climat

C’est le PDG d’Amazon en personne, Jeff Bezos, qui a annoncé son projet ambitieux pour le futur. Le géant de la distribution et de la vente en ligne a pour objectif la neutralité carbone à l’horizon 2040, l’objectif fixé par les accords de Paris étant 2050. Pour le PDG d’Amazon, il est obligatoire d’accélérer ce processus car le changement climatique s’accentue d’année en année, et les conséquences s’avèrent plus sérieuses que prévu lors du sommet à Paris.

Amazon s’est engagé depuis quelques années à réduire son impact sur l’environnement : son plan, “The Climate Pledge” sera d’ailleurs ouvert à d’autres sociétés remplissant des critères précis en termes de respect de l’environnement et de réduction de l’empreinte carbone. En plus de la commande de 100 000 camionnettes électriques pour la distribution, sans émission, Amazon s’engage aussi sur la voie de l’énergie solaire. Dans les faits, l’entreprise américaine vise à utiliser 80 % d’énergie renouvelable dans ses plates-formes à partir de 2024, 100 % en 2030.

Voici une prévisualisation du type de camionnettes commandées par Amazon

Rivian, une société en plein essor

La start-up (qui a lancé ses camionnettes au mois de novembre 2018) a d’ores et déjà annoncé qu’il s’agissait de sa commande la plus importante à ce jour. Les premiers véhicules seront livrés et utilisés par Amazon à partir de 2021, et les 100 000 d’ici 2024, selon USA Today. Déjà, en février dernier, 700 millions de dollars avaient été investis par Amazon dans le projet. D’autres entreprises, comme Ford, avaient injecté 500 millions de dollars dans Rivian. Enfin, Cox Automotive, un acteur majeur de la vente détaillée de la logistique en Amérique, a investi 350 millions de dollars.

Deux véhicules sont pour le moment proposés : le pick-up R1T et le SUV R1S. En moyenne, ils coûteront 70 000 $, et pourront parcourir 400 km en une seule charge. Une vitesse de 100 km/h pourra être atteinte en seulement trois secondes, et certaines parties seront totalement automatisées. Aujourd’hui, la commande de 100 000 véhicules force le constructeur à créer un troisième prototype, une camionnette de livraison pratique qui sera standardisée pour Amazon.

Rappelons que Greenpeace avait épinglé Amazon en début d’année pour son empreinte écologique catastrophique. En réponse, le géant du commerce électronique avait promis de réduire de 50 % ses émissions de CO2 d’ici à 2030, notamment pour ses livraisons de colis. Plus généralement, la chaîne de fonctionnement de l’entreprise pèse lourdement sur la planète, dans d’autres domaines : le cloud, la bétonisation à outrance, le nombre de transports routiers, la surconsommation d’objets électroniques, ou encore la destruction des invendus.

— © Amazon

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de