Source: Pixabay

Des objets flottant dans l’espace

Tout simplement. En 2006, des chercheurs ont pu observer un phénomène qu’ils n’avaient jamais constaté auparavant : pendant l’observation d’une galaxie très énergétique avec un noyau actif (plus connue sous le nom de Quasar), et générée par un trou noir, ils ont pu constater que le disque d’accrétion qui entourait l’objet était extrêmement large, suggérant qu’il était entouré d’un champ magnétique. Alors qu’un trou noir ne possède pas de champ magnétique, les scientifiques se sont interrogés et ont finalement répertorié l’objet comme étant une MECO, ou Magnetospheric Eternally Collapsing Objects, (ou objets magnétoshériques rétractables à l’infini en français). Le principe est simple : lorsque qu’un objet bouge dans l’espace, il devient extrêmement dense et chaud, et la radiation qu’il produit l’empêche de chuter, le transformant ainsi en une boule de plasma brûlante, que l’on pourrait par mégarde assimiler à un trou noir.

Malgré ces suppositions, les recherches de ses chercheurs n’ont jamais été validées et il semble que la communauté scientifique sache aujourd’hui trop peu de choses sur les trous noirs pour pouvoir valider cette affirmation.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de