Source : Pixabay

Gravastar

Le terme de Gravastar est la remise en cause de la notion de trou noir par excellence. Théorisée par physiciens américains, cette théorie décrit les trous noirs comme composés de « bulles » contenant du vide et entourés d’une écorce de matière extrêmement dure. Ces hypothèses se trouvent renforcées par les études de ces chercheurs, qui ont calculé, que l’effondrement à l’origine du trou noir cessait d’évoluer passé un certain temps, et que la température du trou noir, proche du zéro absolu, pouvait étayer la thèse qui veut que le contenu du trou noir soit en fait un condensat de Bose Einstein (des bosons macroscopiques occupant un unique état quantique de basse énergie) .

Selon ces scientifiques, les particules composant les atomes de matière au centre du trou noir seraient donc des particules gelées, dénuées de certaines propriétés internes qui caractérisent pourtant les particules.

Cette théorie explique ainsi l’absorption de la lumière : tout ce qui rentrerait en contact avec le Gravastar serait aspiré par cette gravité sans fin, puis fusionnerait avec. Cependant, cette théorie n’est aujourd’hui pas prise au sérieux par la communauté scientifique.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de