Cet appareil qui comprend vos pensées est un pas de plus vers la fusion entre l’Homme et la machine

Que diriez vous d’avoir un appareil capable de comprendre vos pensées et de vous répondre quand vous avez une question ? Si cette idée semble sortir d’un film de science-fiction, elle est pourtant bien réelle au sein des laboratoires du MIT. AlterEgo, tel est son nom et il étonne déjà par ses étonnantes facultés. 

EN QUOI CONSISTE CET APPAREIL CAPABLE DE LIRE NOTRE ESPRIT ?

Prenant la forme d’une « mâchoire » blanche, AlterEgo s’installe autour de l’oreille de son porteur et s’attache juste sous la bouche. Sur la partie en contact avec le visage, des électrodes captent un élément bien précis : des signaux neuromusculaires. Ceux-ci sont déclenchés sans que nous nous en rendions compte par des mots que nous pensons et que l’on appelle des verbalisations internes.

Les électrodes captent alors ces signaux dès que nous pensons et les transmettent au système informatique placé dans l’appareil. Le système analyse alors les données et fait un travail d’apprentissage : il associe à chaque signal des mots afin de pouvoir ensuite communiquer avec le porteur.

COMMENT A-T-IL ÉTÉ TESTÉ ?

Pour tester les performances d’AlterEgo, les chercheurs l’ont confronté à différentes tâches faisant appel à la réflexion. Parties d’échecs, opérations de calcul et autres situations faisant appel à notre pensée ont servi d’éléments de base. A chacune de ces situations, un vocabulaire ne comprenant que 20 mots a été utilisé pour voir si le système était capable de les assimiler.

Pour l’heure, les résultats sont satisfaisants mais témoignent encore d’une certaine limitation de l’appareil. Il possède une précision de 92 % mais les chercheurs espèrent qu’il pourra bientôt en apprendre davantage et améliorer ses résultats. « Nous sommes en train de recueillir des données, et les résultats sont bons. Je pense que nous parviendrons à une conversation complète un jour. »

UNE FUSION DE L’HUMAIN, DE LA MACHINE ET DE LA PENSÉE ?

Arnav Kapur, étudiant diplômé du MIT Media Lab, a expliqué que la création de cet appareil trouve son origine dans une question : « Pourrions-nous avoir une plate-forme informatique qui est plus interne, qui fusionne l’humain et la machine d’une certaine façon et qui ressemble à une extension interne de notre propre cognition ? ». Avec le développement de son dispositif, le MIT semble progressivement trouver une réponse positive à cette question.

Le plus impressionnant est que l’appareil, en plus de comprendre nos pensées, peut y répondre. Des écouteurs transmettent les informations recueillies et comprises par l’appareil. A terme, les chercheurs espèrent que ce type de dispositif pourra trouver une utilisation grand public comme aider les handicapés dans un environnement bruyant.


Les services secrets britanniques utilisaient leur sperme comme encre invisible

— @DailyGeekShow