— Andrey_Popov / Shutterstock.com

Le conseil d’administration d’Alphabet, la société mère de Google, a récemment ouvert une enquête sur le comportement de David Drummond, son directeur juridique, accusé d’avoir des relations inappropriées avec ses collaboratrices.

En août dernier, Jennifer Blakely, une ancienne juriste de Google, avait écrit dans un long post sur Medium que Drummond et elle avaient eu une liaison – Drummond étant marié à une autre femme – en 2004 de laquelle ils ont eu un fils. Cependant, lorsque Blakely aborda la question de la pension alimentaire avec Drummond, celui-ci avait refusé d’en parler et a qualifié le comportement de Blakely d’agression. 

Mais ce n’est pas tout car Blakely a également révélé que le cadre entretenait d’autres relations inappropriées avec d’autres femmes au sein de l’entreprise. Allégation que Drummond dément totalement dans une déclaration où il affirme n’avoir « jamais noué de relation avec des personnes travaillant chez Google ou Alphabet », sauf avec Jennifer.

« Toute suggestion est simplement fausse », dit-il.

Néanmoins, l’affirmation du dirigeant semble contredire un fait. CNBC avait effectivement rapporté que Drummond avait auparavant fricoté avec Corinne Dox, une employée de Google qui n’était pas soumise à son autorité, mais qu’il avait ensuite épousée durant le week-end de la fête du Travail.

Pour démêler le vrai du faux et ne plus être critiqué de couvrir les inconduites sexuelles de ses cadres, un porte-parole d’Alphabet a déclaré que « le conseil d’administration a formé un comité spécial chargé d’examiner les réclamations formulées par les actionnaires dans le cadre de diverses actions en justice liées à des comportements inappropriés sur le lieu de travail ».  

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de