— Ondra Vacek / Shutterstock.com

Les autoroutes allemandes sont assez exceptionnelles dans la mesure où on n’y applique aucune limitation de vitesse. Mais les Allemands pourraient bientôt dire adieu à la vitesse illimitée en raison de soucis écologiques. Seuls les véhicules électriques seront épargnés.

Une limite de vitesse sur les autoroutes durant les heures de pointe

C’est le parti vert en Allemagne qui a proposé de restreindre la vitesse illimitée aux voitures électriques et à la conduite nocturne. Ce n’est pas la première fois que l’éventualité de faire l’impasse sur l’absence de limitation de vitesse sur les autoroutes est évoquée par les autorités allemandes. En effet, une proposition similaire a déjà été faite en 2019, mais le gouvernement l’avait rejetée pour favoriser les autres mesures de réduction de CO2.

La nouvelle proposition du parti écologiste consiste donc à conserver la vitesse illimitée, mais seulement pour les véhicules électriques et pour les voitures qui circulent la nuit. Il s’agirait donc essentiellement d’imposer des limites de vitesse durant les heures de pointe afin de limiter la combustion de carburant et ainsi les émissions de dioxyde de carbone, mais aussi pour améliorer la sécurité routière.

Pour argumenter sa proposition, le député écologiste Dieter Janecek a déclaré dans une interview pour le journal Augsburger Allgemeine qu’ « une limitation de vitesse est impérative, en particulier aux heures de la journée avec une densité de trafic élevée, car il a été démontré que cela améliore la sécurité routière et permet d’économiser le carburant et limiter les émissions nocives pour le climat ».

Une limitation de vitesse mécanique pour les véhicules électriques

De leur côté, les conducteurs allemands ne semblent pas contre cette proposition. Un sondage réalisé par Emnid a même montré que 63 % des personnes interrogées sont favorables à la limitation de vitesse sur les autoroutes. En ce qui concerne les constructeurs de voitures, ils sont également favorables à cette idée, dans la mesure où ils sont tous en pleine phase de transition écologique et développent ainsi de plus en plus de véhicules électriques.

Il ne faut cependant pas oublier que les voitures électriques ont une vitesse maximale inférieure à celle d’un véhicule thermique. En effet, pour assurer une bonne autonomie pour une voiture électrique, on a réduit leur vitesse de pointe. Il existe cependant quelques exceptions, comme la Porsche Taycan limitée à 260 km/h et les hypercars de Tesla, dont la Tesla Model S limitée à 250 km/h.

Quoi qu’il en soit, il est fort possible que les technologies en matière de véhicules électriques se développent suffisamment au cours des prochaines années pour atteindre des vitesses de pointe qui rivalisent avec celles des voitures thermiques. Tesla y travaille déjà activement, et il semblerait que la Tesla Roadster – qui est actuellement en cours de développement – pourrait atteindre une vitesse maximale de 400 km/h.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Excellent,moi qui me faisait plaisir avec ma honda type R à faire de pointe à 270 km/h sur les autobahns,j’ai acheté dernièrement une tesla.Ainsi je pourrais toujours doubler des allemandes.
(en théorie ou exceptionnellement bien sur).