Image d’illsutration— maradon 333 / Shutterstok.com

Alors que, dans le monde, l’heure est plutôt au déboulonnage de statues de personnalités considérées comme racistes, colonialistes ou encore esclavagistes, en Allemagne, une statue de Lénine vient d’être érigée dans la petite ville de Gelsenkirchen, sous l’égide du parti marxiste-léniniste d’Allemagne.

Pour les dirigeants du parti marxiste-léniniste d’Allemagne, Vladimir Ilitch Oulianov (1870-1924), plus connu sous son surnom de Lénine, est un symbole d’avenir. « Avec la crise financière, et cette crise du coronavirus, les jeunes (…) ont compris que ce système capitaliste dans lequel nous vivons n’est tout simplement plus porteur d’avenir », selon Léna, 23 ans, une militante communiste.

Trente ans après la chute du mur de Berlin, le dirigeant soviétique a donc une statue en son honneur en ex-Allemagne de l’Ouest. La statue de 2,15 mètres de haut, coulée en République tchèque en 1957, a été inaugurée dans une ambiance festive et protégée par un important dispositif policier. Il s’agit de la toute première statue de Lénine à être érigée en Allemagne de l’Ouest et, plus généralement, de la première statue érigée dans le pays depuis les années 1980. En 1992, une autre statue de Lénine sur ce qui était alors la place Lénine, à Berlin-Est, aujourd’hui appelée « place des Nations-Unies », était enlevée. Près de 20 ans plus tard, c’est donc un pied de nez à l’Histoire qui est fait par les militants du parti marxiste-léniniste.

 Le parti marxiste-léniniste d’Allemagne (MLPD), à l’initiative du projet, souhaite honorer ceux qui, selon eux, ont contribué à la création d’« un idéal communiste« . « Ce sont pour ainsi dire les fondateurs du socialisme scientifique, Marx, Engels, puis Lénine, qui ont lutté avec succès pour le premier État socialiste et l’ont construit, affirme Gabi Fechtner, présidente du MLPD, au micro de l’AFP. Et puis Mao Tsé-toung et Staline, qui se sont battus pour le maintien du socialisme. » En effet, le parti se réclame également de Staline et Mao, et considère comme de la « diffamation » les données historiques concernant les crimes staliniens.

La municipalité s’est opposée à l’érection de cette statue, en arguant que “Lénine symbolise la violence, la répression, le terrorisme et des souffrances humaines horribles”. Gabi Fechtner, présidente du MLPD, affirme quant à elle que son parti est « très moderne ». La justice s’est rangée du côté du parti, qui affirmait que la statue se trouverait sur sa propriété privée.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de