Alexandra offre une seconde vie aux objets abandonnés en les transformant en œuvres d’art

Quand un pinceau est rouillé, abîmé ou sec, de nombreuses personnes le jettent à la poubelle. Ce n’est pas le cas d’Alexandra qui le transforme en un personnage haut en couleurs. Cette artiste recycle les objets dont personne ne veut en toiles accueillant des portraits saisissants. Ouvrez l’oeil : des dizaines d’objets se préparent à vous observer !


Au détour d’une promenade, il est parfois possible de tomber sur des objets cassés, inutiles, rouillés ou abandonnés sur un coin de mur. Ces objets, que beaucoup considèrent comme inutilisables, sont pour Alexandra Dillon un véritable trésor et une source d’inspiration. Cette artiste surréaliste vivant à Los Angeles s’amuse à ramasser les objets usés, qui se changent dans ses mains en toiles accueillant de magnifiques portraits.

Comme pour donner une nouvelle vie à ces objets autrefois utiles, elle imagine pour chacun d’entre eux un visage, une allure, un vécu. Entre ses mains, pinceaux, haches, cadenas et autres babioles délaissées deviennent de véritables personnages. À partir de l’âme qu’elle insuffle à ses créations, elle peint alors une personnification humaine. « Mes personnages me viennent comme ceux des romanciers : ils se présentent et me disent qui ils sont. »

Alexandra consacre à chaque fois plusieurs jours de travail pour créer ses portraits. « Ils changent souvent et grandissent. Quand j’ai trouvé l’émotion et la personnalité d’un personnage, je sais que j’ai fini. » L’artiste donne une âme et raconte via ces objets des histoires qu’elle se plait à imaginer. « C’est comme rencontrer un nouvel ami tous les jours, je peux peindre des visages et créer des personnages d’une manière plus amusante que de travailler sur une toile ».

Avec un peu de fantaisie et beaucoup de talent, Alexandra offre à ces objets une vie meilleure en tant qu’œuvres d’art. Entre des comtesses oubliées, un fantassin, des jeunes femmes mystérieuses ou juste des sourires, chaque création ouvre la voie à une nouvelle histoire, un vécu que les objets nous invitent à questionner. Si vous souhaitez partir à la rencontre de ses « amis » ou en apprendre plus sur le travail d’Alexandra, n’hésitez pas à vous rendre sur son compte Instagram mais aussi sur son site personnel. 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux