Excellente nouvelle ! Le gouvernement veut doubler la surface de terres agricoles bio d’ici 2022

Lors du deuxième symposium international sur l’agroécologie à Rome organisé par le FAO (organisation des Nations Unis pour l’alimentation et l’agriculture), Stéphane Travers, ministre de l’Agriculture, a réaffirmé l’ambition du gouvernement de doubler la part d’agriculture biologique en France d’ici la fin du quinquennat. Une annonce dans la continuité des 1,1 milliard d’euros que le gouvernement veut débourser dans le projet Ambition bio 2022.

Doubler la surface agricole bio en France

Passer de 6,5 % à 15 % des terres agricoles en biologiques, c’est la nouvelle ambition du gouvernement d’ici 2022. Cette initiative appuie aussi une demande plus importante des consommateurs français pour les produits bio. En France, environ 30 % des aliments biologiques consommés proviennent de l’importation.

« La France va multiplier par dix le nombre d’exploitations engagées dans l’agro-écologie, pour parvenir à 10 % des fermes françaises », a révélé le ministre de l’Agriculture lors du deuxième symposium international sur l’agroécologie à Rome début avril.

Pour Stéphane Travers, l’agroécologie permet de « réaliser la transition du modèle agricole intensif vers plus de durabilité en répondant aux défis qui se multiplient sur les plans alimentaires, sociaux et environnementaux. J’aurai à cœur de soutenir les projets d’innovation participative, car les pratiques agro-écologiques ne sont ni dépassées, ni du passé, mais modernes, et en lien avec le numérique et les techniques, elles permettront de relever tous les défis. », a-t-il expliqué.

Une déclaration dans la continuité de l’annonce du projet Ambition bio 2022

Dans le projet Ambition bio 2022, le gouvernement souhaite aussi instaurer des produits labellisés bio dans la restauration collective à une échelle de 20 %, et à 50 % dans les cantines scolaires. Actuellement, la part de bio dans les écoles françaises s’élève à seulement 3,5 % .

L’annonce du projet Ambition bio 2022 a permis au gouvernement d’apporter des informations quant au financement prévu. Le ministère de l’Agriculture prévoit en tout 1,1 milliard d’euros pour mener à bien cette mission.

La première mobilisation financière de 630 millions d’euros est apportée par le fonds Faeder (aides européennes de la politique agricole commune), à cela s’ajoute 200 millions d’euros de crédits d’État, et des financements publics comme les agences d’eau. Une concertation avec les acteurs concernés est lancée, le projet Ambition bio 2022 sera présenté dans la première moitié du mois de juin.


Un homme n’est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves.

— John Barrymore