10 adaptations cinématographiques des chefs-d’œuvre de la littérature enfantine de Roald Dahl

Rares sont les auteurs qui ont offert au monde des œuvres aussi imaginatives et poétiques que celles de Roald Dahl. Auteur iconique du 20e siècle, l’écrivain anglais a su mêler brillamment l’univers optimiste des enfants à celui plus sombre des adultes. De nombreux réalisateurs se sont essayés à l’adaptation de ses œuvres avec plus ou moins de succès. Jugez par vous-même, avec cette liste de 10 films adaptés des livres de Roald Dahl.

 

Charlie et la Chocolaterie (Mel Stuart) – 1971

Willy-Wonka-et-la-chocolaterie

Personnage favori de l’univers de Roald Dahl, Willy Wonka a été porté deux fois à l’écran, mais pour certains, l’adaptation originale de 1971 reste de loin la meilleure. L’histoire relate les aventures du petit Charlie. Issu d’une famille très pauvre, le petit garçon espère obtenir le dernier ticket d’or qui lui ouvrira les portes de la chocolaterie Wonka et remporter comme prix alléchant des friandises à l’infini. Après quelques déceptions et beaucoup d’espoir, Charlie remporte finalement le dernier ticket doré. Une fois à l’intérieur de la chocolaterie, le petit garçon fait la connaissance de l’étrange Mr Wonka et de ses Oompas-Loompas.

Cette première adaptation fut fastidieuse à réaliser. L’auteur engagé pour écrire le script (qui fut par la suite modifié malgré lui par le scénariste David Seltze) fut très souvent en désaccord avec la production. Déçu du choix de l’acteur porté sur Gene Wilder, Roald Dahl bouda la version finale du film. Pourtant excellent dans le rôle de Willy Wonka, Wilder apporte toute la dimension ambiguë du personnage, un homme jovial qui possède néanmoins un côté obscur. Très vintage, ce film atypique offre une version légèrement différente de l’oeuvre originale. Plus axé sur Willy Wonka, le film délaisse quelque peu le reste des personnages. Également plus sombre, cette première version de Charlie et la Chocolaterie peut même s’avérer un peu creepy pour les spectateurs les plus jeunes. Malgré ces petits changements, le film reste fidèle à l’ambiance toute particulière du célèbre livre de l’auteur anglais.

 

Danny, le champion du monde (Gavin Millar) – 1989

Danny-champion-du-mond

Mettant en scène le père et le fils, Jeremy et Samuel Irons, ce film optimiste a lieu dans l’Angleterre des années 1950. L’histoire relate les aventures du jeune Danny, qui vit dans une caravane avec son père William, proche du garage automobile dans lequel ils travaillent ensemble. Businessman sans scrupules, Victor Hazelle débarque dans leur vie et leur annonce qu’il projette d’acheter le terrain sur lequel ils vivent, afin d’en créer un lotissement de haut standing. Refusant de quitter leur précieux foyer, William et Danny subissent les menaces d’Hazelle. Bien décidé à garder ce qui leur appartient, les deux héros vont mettre tout en oeuvre pour se venger des méfaits de l’avide businessman.

« Danny, le champion du monde« , production anglaise, fut conçu comme un téléfilm pour les USA mais fut exploité en salles en Europe et en Australie entre 1989 et 1991. Roald Dahl exprima un avis très positif sur ce film, en vantant notamment les mérites des acteurs et le travail de toute l’équipe de production. Le film serait même son adaptation préférée.

 

Le Bon Gros Géant (Brian Cosgrove) -1989

THAMES TV ARCHIVE

Cette adaptation du livre homonyme de Roald Dahl raconte l’histoire d’une petite fille prénommée Sophie qui un matin, est soudainement arrachée de son orphelinat par Le Bon Gros Géant. Entraînée dans les contrées du géant, elle est vite rassurée lorsqu’elle comprend que le travail de son ravisseur est de collecter, cataloguer et transmettre les plus jolis rêves aux enfants endormis. Une nuit, alors que la petite Sophie se joint à sa quête, les deux amis se font pourchasser par de méchants géants dévoreurs d’enfants.

Drôle et attachante, cette adaptation fut diffusée pour la première fois le jour de Noël sur ITV en 1989. Principalement destiné à la télévision ou au marché vidéo, le film reçut des critiques et des avis positifs et connut un fort succès en Grande-Bretagne. Quelque peu daté (25 ans tout de même !) le film ne trouve plus vraiment grâce aux yeux du public actuel. Néanmoins, les fans du livre peuvent se réjouir, puisque c’est le grand Steven Spielberg qui s’attelle au remake du Bon Gros Géant, une adaptation en prises de vue réelles prévue pour 2016.


Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants

— @DailyGeekShow