Ⓒ Alexander Gardner/ Wikipedia

La figure emblématique d’Abraham Lincoln n’a pas fini de nous surprendre. Alors qu’en 2012, le seizième président des États-Unis était dépeint comme un chasseur de vampires (Abraham Lincoln, chasseur de vampires), c’est dans un tout autre combat qu’excellait le natif du Kentucky. 

Si l’invention d’un Abraham Lincoln chassant des vampires participe à la légende du célèbre président américain, c’est en tant que lutteur qu’il s’est pourtant fait un nom. Du haut de son 1,93 mètre, celui qui abolira plus tard l’esclavage en 1863 était un lutteur redoutable. 

On raconte que sur 300 combats donnés, Abraham Lincoln n’en aurait perdu qu’un seul ! Une prouesse quand on sait que la lutte d’autrefois ressemblait plus à des combats de rue qu’à ce qu’elle est devenue. 

Abraham Lincoln (au centre à gauche) lors de la signature de la Proclamation d’émancipation des esclaves, le 22 juillet 1863.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de