tabac
— 23arjuna / Shutterstock.com

La coalition de droite récemment arrivée au pouvoir en Nouvelle-Zélande est revenue sur l’interdiction historique de fumer pour les nouvelles générations, entrée en vigueur en toute fin d’année dernière.

Clap de fin pour une loi anti-tabac pionnière

En 2022, le gouvernement néo-zélandais, alors dirigé par Jacinda Ardern, avait adopté une loi pionnière interdisant la vente de cigarettes et produits assimilés à toute personne née après 2008. L’idée était de créer une génération sans tabac, éviter des milliers de décès liés au tabagisme et économiser des milliards de dollars en frais de santé.

Largement saluée, cette interdiction n’aura pas tenu plus d’un an. Samedi dernier, la ministre des Finances, Nicola Willis, a annoncé l’abandon pur et simple du plan, afin de financer les réductions d’impôts promises par le nouveau gouvernement lors de sa campagne électorale.

Si une étude avait estimé qu’une telle loi permettrait d’économiser 1,3 milliard de dollars en frais de santé au cours des 20 prochaines années, l’industrie du tabac rapporterait chaque année près de 2 milliards de dollars de recettes fiscales à la Nouvelle-Zélande.

— Nopphon_1987 / Shutterstock.com

« Le Trésor a évalué que la réduction drastique du nombre de magasins pouvant vendre des produits du tabac, la dénicotisation de ces produits et l’introduction d’une série de restrictions réduiraient considérablement les recettes de la Couronne », a détaillé Willis.

Une décision vivement critiquée

Sans surprise, l’annonce de cette décision a suscité de vives critiques de la part des scientifiques et professionnels de santé néo-zélandais.

« Il s’agit d’un revers majeur pour la santé publique et d’une énorme victoire pour l’industrie du tabac, dont les profits seront accrus au détriment des vies kiwis », a déclaré le professeur Boyd Swinburn, de la Health Coalition Aotearoa (HCA).

Estimant que la mesure impactera principalement les Maoris, qui présentent les taux de tabagisme les plus élevés (19 %) du pays, Lisa Te Morenga, également de la HCA, rappelle que le nouveau gouvernement a également évoqué le démantèlement de Te Aka Whai Ora, l’autorité de santé maorie. « Ces réductions d’impôts profitant aux plus riches sont tout simplement ignobles », a-t-elle estimé.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
MurieLandes
MurieLandes
2 mois

L’argent que rapporte le tabac a plus de valeurs que la vie/santé des gens, dans tous les pays.