7 techniques prouvées scientifiquement pour apprendre beaucoup plus efficacement

Pour réussir à un examen, il ne suffit pas aux étudiants de lire et relire leurs cours. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des psychologues spécialistes de l’apprentissage. Pour apprendre sur le long terme, il existe pourtant des méthodes efficaces qui fonctionnent, comme des questionnaires personnels, faire des fiches ou bien des diagrammes par exemple. Voici donc 7 conseils qui vont vous aider à mieux apprendre.

Relire à n’en plus finir, ça ne sert strictement à rien. C’est la conclusion de Henry Roediger et de Mark McDaniel, deux psychologues de l’Université Washington de Saint-Louis, qui ont combiné 80 années d’études d’apprentissage et de mémoire avec le romancier Peter Brown dans le livre « Faites que ça colle : la science d’un apprentissage réussi ». Pour mieux apprendre, divers moyens existent comme la célèbre méthode des fiches, mobiliser ses connaissances d’une manière synthétique est beaucoup plus efficace qu’une simple relecture. Il existe bien évidemment quelques conseils à suivre pour mieux gérer votre façon d’apprendre, et en voilà quelques-uns.

 

1
Femme qui étudie via Shutterstock

NE VOUS CONTENTEZ PAS D’UNE SIMPLE RELECTURE DE VOS NOTES ET DE VOS COURS

On sait d’après des études que la majorité des étudiants, quand ils étudient, ont tendance à relire leurs cours et leurs notes. Beaucoup d’étudiants disent que c’est leur stratégie d’étude numéro un. On sait aussi, d’après de nombreuses recherches, que ce genre de répétition et de recyclage de l’information n’est pas une très bonne manière d’apprendre ou de créer de la mémoire permanente. Les études sur les étudiants de l’Université Washington, par exemple, montrent que relire un chapitre d’un livre n’aboutit à aucun résultat, puisqu’ils ont la même connaissance qu’un étudiant qui ne lit qu’une seule fois.

A la première lecture, vous extrayez beaucoup d’informations. Mais à la seconde lecture, vous lisez avec pour esprit un « Je le sais ça, je le sais ». Donc, vous ne poussez pas le processus profondément, vous n’en tirez rien. Souvent, la relecture est superficielle, et cette méthode est très insidieuse car elle vous donne l’illusion que vous connaissez vraiment l’information alors qu’en fait, ce ne sont que des lacunes.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux