3 bonnes raisons d’aller voir Tomb Raider, le retour explosif de Lara Croft sur grand écran

Jeune femme rebelle, mais sans ambition, Lara Croft semble perdue dans sa vie. Âgée de 21 ans, elle ne souhaite pas reprendre l’empire de son père malgré son amour pour lui. Toutefois, il a disparu il y a 7 ans en tentant de trouver une tombe légendaire. Convaincue qu’il n’est pas mort, Lara part à la recherche de son père sans savoir que cette aventure va écrire la première page de sa légende : celle de Tomb Raider. 

UNE ADAPTATION PLUS PROCHE DU JEU

Fans de l’univers de Lara Croft, ce nouveau film vous entraîne dans une aventure qui va vous sembler familière. Roar Uthaug, le réalisateur, a choisi d’offrir aux joueurs une adaptation inspirée du jeu vidéo sorti en 2013.

Cet opus qui avait marqué les esprits permettait aux joueurs de parcourir des terres hostiles, de déchiffrer des énigmes, d’escalader des montagnes à coup de pioche ou encore de tirer à l’arc. Autant de séquences que l’on retrouve dans le film et qui lui donne une touche particulière.

Le jeu dont il est inspiré étant assez sombre, Tomb Raider abandonne l’approche qu’il avait eu dans les deux précédents films pour se réinventer tout en restant fidèle au matériau d’origine. En cela, Tomb Raider est un très bon film pour les fans, mais aussi pour les néophytes, car on y apprend beaucoup sur l’histoire de son héroïne.

UN NOUVEAU VISAGE PLUS SOMBRE POUR LARA

Pour ce troisième film inspiré de la saga Tomb Raider, Angelina Jolie laisse sa place à un nouveau visage : Alicia Vikander. Ce choix est lié au fait que le film raconte la jeunesse et les débuts en tant qu’aventurière de la jeune Lara, mais aussi au désir de donner au personnage plus de grandeur.

Assez innocente au début, Lara s’affirme de plus en plus au fil de l’intrigue. Entre le parcours initiatique et la survie, Tomb Raider revient à l’essence du jeu et Alicia retranscrit très bien l’épopée de Lara. D’autant que son parcours est assez mouvementé.

Pour recréer au mieux le personnage, Alicia Vikander a subi une préparation intensive. Le chef cascadeur du film, Franklin Henson, explique que la jeune actrice « s’est comportée comme une athlète de haut niveau. Elle a mis tout son cœur et son âme dans les cascades : travail au filin, sous l’eau, fusillades, pirouettes dans les airs, combats et poursuites. Il y a tout ça dans le film et Roar nous mettait toujours au défi d’en faire toujours plus, et Alicia était constamment partante ».

JEU DE PISTE AU CŒUR DE LA JUNGLE

Qui dit Tomb Raider dit évidemment recherche de trésors dans des coins inexplorés du globe où la nature impose sa loi. Et le film n’a pas omis ce détail majeur qui renforce l’immersion. L’action du film se déroulant au cœur d’une île japonaise abandonnée, on se laisse emporter par ses décors à couper le souffle et ses nombreux pièges allant du temple perdu à l’imposante cascade en passant par les grottes. Le film ne laisse pas le temps de souffler et comme Lara, on est emporté dans cette ambiance détonante où tout s’enchaîne très vite.


Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

— Simone Weil