3 raisons de voir Pacific Rim Uprising, le blockbuster détonant qui oppose robots et monstres géants

Mercredi 21 mars, les salles françaises vont vibrer des terrifiants affrontements entre les Kaiju et les Jaegers ! Au programme de ce blockbuster : bastonnades gargantuesques, effets spéciaux à couper le souffle et un casting de jeunes acteurs talentueux !

 

Une suite attendue depuis 5 ans !

En 2013, Guillermo del Toro s’improvisait réalisateur de film grand public avec la sortie de Pacific Rim qui opposait les Kaiju, d’énormes créatures cauchemardesques surgies des mers, et les Jaegers, ces gigantesques robots pilotés simultanément par deux humains. Bien que le film ait rencontré des difficultés à séduire le public américain, il n’en a pas été de même pour le reste du globe : 309 millions de dollars de recettes rien que pour l’étranger et 411 millions au total !

Le premier Pacific Rim s’achevait sur le sacrifice de Stacker Pentecost (Idris Elba) pour faire exploser le portail interdimensionnel qui permettait le passage des Kaiju sur Terre : le conflit était terminé. Pacific Rim Uprising se concentre sur Jake Pentecost (John Boyega), le fils de Stacker. Cet excellent pilote de Jaeger tombé dans l’engrenage de la délinquance se voit contraint de reprendre du service alors qu’une autre vague d’attaques de Kaiju déferle sur Terre. Et comble de l’ironie : les créatures peuvent cette fois-ci compter sur l’aide d’humains pour se frayer un passage jusqu’à notre monde…

Des combats démesurés ! 

Pacific Rim et Pacific Rim Uprising s’inscrivent dans la droite lignée des films de monstres initiée par King-Kong et les nombreuses déclinaisons de Godzilla. Ces créatures hautes de plusieurs dizaines de mètres affectionnent tout particulièrement les villes surpeuplées et remplies de buildings pour engager les hostilités. Le concept, tout droit sorti du pays du soleil levant, a notamment fait la gloire des différentes générations des Power Rangers.

Longtemps considérés comme un plaisir coupable, les films de monstres sont redevenus à la mode grâce à toute une flopée de longs-métrages bourrés d’effets spéciaux modernes et saisissants : le King-Kong de Peter Jackson, la saga des Transformers, les reboots de Godzilla et Jurassic Park… Ces œuvres volontairement grand public et dotées d’un étourdissant budget CGI n’ont pas vocation à entrer le classement de la BBC, mais bel et bien à éblouir et divertir petits et grands venus se repaître de sensations fortes !

Un casting d’étoiles montantes

Le Pacific Rim de Guillermo Del Toro bénéficiait d’une impressionnante brochette d’acteurs accomplis : Charlie Hunnam (Sons of anarchy, Hooligans), Idris Elba (The Wire, Thor) et Ron Pearlman (Hellboy 1 & 2) ont porté le film sur leurs épaules, parvenant même à faire oublier le manque d’originalité du scénario. Cinq ans plus tard, le Pacific Rim Uprising de Steven S. DeKnight (la série TV Spartacus) mise sur une nouvelle génération d’acteurs plus jeunes, moins expérimentés, mais tout aussi investis dans leurs rôles.

John Boyega (Star Wars 7 & 8), Scott Eastwood (Fast and Furious 8) et Charlie Day (Comment tuer son boss ?) reprennent le flambeau de leurs illustres prédécesseurs et insufflent jeunesse et vigueur au sequel écrit et produit par Guillermo Del Toro lui-même. Pacific Rim Uprising ravira les fans du premier opus avec ses Kaiju toujours plus terrifiants, ses Jaegers toujours plus combattifs, et ses effets spéciaux toujours plus saisissants !


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux