3 raisons de voir L’Homme dauphin, un superbe documentaire sur celui qui a inspiré Le Grand Bleu

Cette semaine sortira le film L’Homme Dauphin, réalisé par Lefteris Charitos et avec Jean-Marc Barr dans le rôle du narrateur. 17 ans après sa mort, nous revenons ainsi sur la vie de Jacques Mayol, le plongeur apnéiste qui a révolutionné le monde de la plongée en réalisant l’exploit de plonger à une profondeur de 105 mètres en apnée, chose qui était jugée impossible. Voici 3 bonnes raisons d’aller voir ce film.

LA VÉRITABLE HISTOIRE DE JACQUES MAYOL

L’Homme dauphin est un film documentaire réalisé par le réalisateur Lefteris Charitos et qui raconte la véritable histoire de l’apnéiste Jacques Mayol, célèbre pour avoir été le premier plongeur à avoir plongé en apnée jusqu’à une profondeur de 105 mètres en 1976, tout cela grâce à son entraînement mêlant gymnastique, méditation et yoga.

Élevé en Asie toute son enfance, Jacques Mayol s’est découvert une véritable passion pour les dauphins au large des côtes japonaises et plus particulièrement près de la grotte Nanatsugama (sur l’île de Kyushu) où il a pratiqué la plongée et a rencontré son premier dauphin à l’âge de 10 ans. Son entraînement particulier lui a permis de plonger jusqu’à des profondeurs que l’on croyait inaccessibles à l’homme à cause de la différence de pression entre le corps et la mer. En effet, il parvenait à réguler la pression sanguine de son corps, ce que certains animaux marins parviennent à faire, pour ainsi pouvoir plonger plus profondément.

30 ANS APRÈS LE GRAND BLEU

Un tel exploit n’est pas passé inaperçu et a notamment attiré l’oeil curieux de Luc Besson qui réalisa en 1988 le film Le Grand Bleu, un film inspiré de la vie de Jacques Mayol et plus particulièrement de sa rivalité avec un autre plongeur grec ainsi que son exploit de 1976.

Dans ce film on pouvait retrouver Jean-Marc Barr dans le rôle de Jacques Mayol ainsi que Jean Reno dans le rôle de Enzo Maiorca (Enzo Molinari dans le film) , son rival italien. Ce film, considéré aujourd’hui comme culte n’avais pas été bien reçu au Festival de Cannes mais a tout de même reçu deux Césars, celui de la meilleure musique pour la bande originale composée par Éric Serra ainsi que le César du meilleur son en 1889. 30 ans après, un nouveau film, documentaire cette fois, rend hommage à Jacques Mayol.

JEAN-MARC BARR COMME GARDIEN DE LA MÉMOIRE

C’est Jean-Marc Barr qui prête sa voix pour la narration de ce superbe documentaire sur la vie de Jacques Mayol. Dans une interview, il raconte avoir été ravi quand le réalisateur grec Lefteris Charitos l’a contacté pour avoir une interview puis pour lui demander de faire la narration de son documentaire.

En effet, Jean-Marc Barr est un habitué de Jacques Mayol, il a interprété son rôle dans le film Le Grand Bleu qui a été, selon lui, très librement adapté de la vie de cet apnéiste exceptionnel et déplore que après ce film, quand les gens parlaient de Mayol, ils voyaient l’acteur et non pas le personnage. Il souhaite, par le biais de ce documentaire, lui rendre un réel hommage et faire connaître à tous le vrai Jacques Mayol et non pas seulement celui du Grand Bleu.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour apprécier à sa juste valeur ce documentaire qui met en lumière la vérité et la vie de celui que l’on appelait l’Homme Dauphin.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux