3 bonnes raisons de voir l’Île aux Chiens, le dernier bijou de Wes Anderson salué par la critique

Après le succès de The Grand Budapest Hôtel en 2014, Wes Anderson revient sur le devant de la scène cinématographique avec son tout nouveau film d’animation : L’Île aux chiens qui sort ce mercredi au cinéma. Le Daily Geek Show vous présente trois bonnes raisons d’aller le voir.

 

Un beau récit d’amitié

Dans un futur pas si lointain, le Japon doit faire face à une épidémie de grippe canine qui commence à être problématique à cause la population canine toujours plus grandissante. Le nouveau maire de la ville de Megasaki, M. Kobayashi décide de prendre une mesure drastique en déportant tous les chiens sur Trash Island (l’île poubelle) qui devient l’île aux chiens. Atari Kobayashi, un jeune garçon de 12 ans et neveu du maire, a vu son chien Spot se faire enlever et décide donc de détourner un vaisseau pour partir à sa recherche. Il se crash sur l’île aux chiens et rencontre un groupe de cinq chiens Rex, King, Duke, Boss et Chief qui décident de l’aider à retrouver son chien Spot. C’est ainsi que démarre le périple de nos six comparses à travers l’île aux chiens.

Au fur et à mesure de leurs pérégrinations, des liens vont se former entre le jeune garçon et ses guides, ce qui promet le début d’une belle amitié.

 

Le nouveau film de Wes Anderson

Aux commandes de ce film : Wes Anderson. Ce réalisateur américain, plusieurs fois nominé aux Oscars, a créé de nombreux films salués pour leur créativité et leur originalité comme par exemple The Grand Budapest Hôtel (2014), À bord du Darjeeling limited (2007) ou encore Fantastic Mr. Fox (2009).

Ce film d’animation est un film très attendu depuis l’annonce de son projet en 2015. Il a été projeté pour la première fois en tant que film d’ouverture de la 68e édition des Berlinale à Berlin en février dernier et Wes a remporté l’Ours d’argent du meilleur réalisateur.

 

Un film en stop Motion

Wes Anderson se remet au stop-motion après avoir déjà utilisé cette technique pour son dernier film d’animation Fantastic Mr. Fox. La technique du stop-motion consiste en l’animation d’objets réels image par image. Entre chaque prise de vue, l’objet est légèrement déplacé puis de nouveau photographié de sorte que lorsque l’on rassemble toutes les photographies dans un logiciel de montage, on obtienne une image en mouvement. Cette technique a été de nombreuses fois utilisée dans les films d’animations, notamment par Tim Burton pour L’Étrange Noël de M. Jack ou bien encore par Nick Park, créateur de Wallace et Gromit.

L’Île aux chiens ne manquera pas de vous faire voyager et promet de beaux moments d’émotions. Et ne vous fiez pas à son aspect “animation”, ce film n’est pas vraiment un film pour les plus jeunes.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux