— Hank Grebe / Shutterstock.com

Le sommeil est une fonction vitale de l’organisme qui améliore tout notre corps. Durant le sommeil, notre corps entre dans une phase de dormance, mais nos fonctions cognitives restent actives. Nous perdons donc conscience du monde extérieur. Il faut savoir que le sommeil est indispensable à notre métabolisme. Durant notre sommeil, nous passons par trois cycles : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal. Une récente étude affirme que durant ces trois cycles, le sommeil se divise en 16 types distincts. Cette révélation permet de mieux traiter et prévenir les épisodes d’insomnie chez certaines personnes.

Une recherche a été faite sur notre sommeil

Comme nous le rapporte Science Alert, au Royaume-Uni, il existe un examen systématique sur les données du sommeil. En moyenne, 100.000 personnes ont été suivies dans le cadre de cette étude. Pour cela, les chercheurs se sont basés sur les données recueillies par les bracelets intelligents qui ont été fournis à ces personnes par l’United Kingdom Biobank. Le but de ces gadgets est de déterminer les mouvements effectués par les participants durant quelques jours. Cette étude a permis à des chercheurs de déterminer qu’il existe diverses phases durant notre sommeil.

Ces diverses phases se divisent en cinq grandes catégories. Les personnes qui font partie de la première catégorie souffrent d’insomnie et peuvent littéralement se réveiller en plein milieu de la nuit. Et dans la dernière catégorie se trouvent les personnes qui dorment toute la nuit, mais sans faire de sieste dans la journée. Pour les trois catégories intermédiaires, elles se divisent chacune en deux sous-catégories.

— New Africa / Shutterstock.com

Comment se répartissent les trois grappes de sommeil ?

Les catégories 2 à 4 sont donc divisées en deux sections « a » et « b ». Donc 2a, c’est pour les personnes qui ont des horaires de sommeil irréguliers. Et 2b, pour les personnes qui ont un sommeil fragmenté et de courte durée. Dans la catégorie 3, les personnes qui souffrent d’insomnie font partie du groupe 3a avec une durée de sommeil assez longue. Tandis que la catégorie 4a regroupe les personnes souffrant aussi d’insomnie, mais avec une durée de sommeil très courte.

Les chercheurs ont aussi découvert que les catégories 3b et 4b se divisent encore en huit sous-sections. De ce fait, 3b-1 regroupe les personnes qui dorment profondément, mais qui n’arrivent pas à s’endormir rapidement si elles se réveillent. Le groupe 3b-2 incorpore les personnes qui ont un sommeil de courte durée avec des réveils courts ainsi qu’une période pendant laquelle elles n’arrivent plus à s’endormir. La catégorie 4b-1 est le groupe des personnes qui dorment longtemps, 4b-2 regroupe les personnes matinales et 4b-6 les personnes nocturnes. Dans 4b-4, on trouve les personnes qui s’endorment et se réveillent fréquemment, et 4b-5 est similaire au précédent sauf qu’elles n’ont pas de période de sommeil très fragmentée. Enfin, 4b-3 rassemble les personnes qui subissent le décalage horaire social durant lequel le cycle du sommeil n’est pas comme d’habitude.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments