Boy meets boys (2003)

On reste sur de la cruauté banalisée avec le même principe que pour There’s something about Miriam, sauf que dans le cas présent, c’est le candidat le dindon de la farce ! James est un jeune homme gay qui doit trouver l’amour parmi 15 prétendants. Ce qu’il ignore, c’est que certains d’entre eux sont en réalité des hommes hétérosexuels, uniquement motivés par les 25 000 dollars promis à celui qui remporterait l’émission. Le show se vantait d’inverser le rapport de force : l’homosexualité devient la norme et l’hétérosexualité est mise au placard. Décrié pour sa cruauté envers le candidat et l’image archétypale et dégradante qu’il véhicule des homosexuels, Boy meets boys ne connaîtra qu’une saison.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de