Paul Durant-Ruel dans sa galerie en 1910. Photographie de Paul Marsan.

Peintre admiré, mais fauché !

Avec un tel talent, il aurait été normal de penser que Claude Monet vivait convenablement de son art. Mais ce n’était pas du tout le cas. Il emprunte régulièrement de l’argent, et notamment à ses amis, et à sa famille. Sa tante lui sera d’une très grande aide et subviendra en grande partie à ses besoins. Il retourne d’ailleurs vivre chez ses parents pour survivre et ne plus devoir d’argent à personne. Il vivra donc séparé de son épouse Camille pendant un certain temps.

Mais heureusement, Monet rencontre, à Londres en 1870, Paul Durant-Ruel, qui s’avère être un soutien financier et professionnel de taille. C’est un marchand d’art, et il soutiendra le peintre durant toute sa vie. Le couple fait également la connaissance, en 1876, de Ernest et Alice Hoschedé, un couple de collectionneurs avec qui ils habiteront par la suite.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SYVERSON
Chantal SYVERSON
10 mois

Il existe une anecdote vérifiable sur ce peintre de génie. Un jour, il reçut un journaliste, émerveillé de réaliser son rêve de voir l’artiste. Ils parlaient lorsque le journaliste en question remarqua un pot dans lequel se trouvaient des pinceaux utilisés par Monet, et teintés de différentes couleurs. Timidement, il… Lire la suite »