Un fugu © Chris 73 / WikiMedia Commons,

7. Le poisson-ballon

Il était important que le Tetraodontidae, le fameux poisson-ballon, figure sur cette liste. S’il nage très lentement, il a un mécanisme de défense imparable contre les prédateurs. En effet, il peut très vite gonfler et se remplir d’eau. Cela permet d’intimider un prédateur et surtout lui complique la tâche : sa forme le rend difficile à mordre. Il doit alors consommer beaucoup de nourriture quotidiennement. On le trouve généralement dans les eaux tropicales et subtropicales, bien qu’il arrive parfois qu’il se retrouve dans les eaux douces et saumâtres des grands fleuves tropicaux.

Le poisson-ballon est également doté d’épines dans son corps pour se défendre contre d’autres espèces et peut sécréter (le fugu) un violent poison, la tétrodotoxine, au niveau des viscères et parfois des gonades. Ces épines ont en fait un poison 1200 fois plus toxique que le cyanure, capable de tuer 30 personnes. Mais aujourd’hui, nous contribuons à leur disparition puisque les rivières sont de plus en plus polluées, ce qui entraîne une diminution de leur nourriture.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de