13 552 personnes connectées

Partez à la découverte de l’étonnante histoire de Yoshi, ce petit dinosaure à la langue bien pendue

yoshi-une

L’univers de Nintendo recèle de nombreuses stars. Mais il en est une qui a un statut à part. On veut bien sûr parler de Yoshi, le dinosaure débonnaire qui accompagne souvent Mario dans ses aventures. Disposant d’un nombre impressionnant de capacités, ce saurien jovial et tout mignon fait chavirer les coeurs et est un bonheur à jouer. On vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur lui.

 

Dès le premier Super Mario Bros. en 1985 Shigeru Miyamoto avait voulu donner monture à Mario, mais les capacités limitées de la NES rendaient l’opération impossible. Le « père » de Mario dut attendre 1990 pour pouvoir utiliser l’idée dans Super Mario World, jeu tournant sur SNES et sorti en 1992 dans nos contrées. Si à l’origine la monture imaginée par Miyamoto possédait de grandes pattes qui la faisaient ressembler vaguement à une autruche, la version finale présente dans le jeu était ce charmant petit animal non-identifié que l’on connait. Super Mario World commence à Dino Island où, comme à l’accoutumée, Bowser a fait des siennes : en plus d’avoir kidnappé, une fois de plus, la Princesse Peach, il a capturé les créatures habitant l’île, les Yoshis, et les a enfermées dans des oeufs tachetés.

 

Le concept du Yoshi originel : 

Yoshi-concept

 

Ce sont ces mêmes oeufs que Mario peut retrouver dans des blocs « ? » et le Yoshi vert qui nait directement adulte remercie alors le plombier de l’avoir sauvé et souhaite l’aider. Yoshi est en effet un allié de poids : il est capable de sauter sur des ennemis que Mario ne peut toucher, lui rapporte des champignons ou des vies lorsqu’il mange assez de fruits et grâce à sa longue langue rétractile il peut attraper et manger bon nombre d’ennemis. Au cours du jeu Mario va d’ailleurs pouvoir trouver des oeufs contenant des Yoshis rouges ou bleus, le premier pouvant cracher des boules de feu après avoir gobé un Koopa et le second pouvant voler également après ingestion d’une tortue.

 

Les Yoshis tels qu’on les connait maintenant : 

TheYoshiFamily

 

Yoshi est donc un atout considérable et un ajout très substantiel au gameplay des jeux Super Mario, mais ce qui lui fait rencontrer immédiatement le succès auprès du grand public, c’est qu’il est très mignon, avec ses grands yeux et son gros nez qui lui donnent un air débonnaire. Nintendo prend très vite conscience que Yoshi a du potentiel, surtout en Occident, et entre 1991 et 1993 pas moins de trois jeux reprennent le saurien : Yoshi and Mario sort en 1991 (simplement renommé Yoshi aux États-Unis) et Yoshi’s Cookie en 1992, tous les deux étant des puzzle games, suivis de Yoshi’s Safari en 1993 (un jeu de tir à la première personne utilisant le Superscope et dans lequel Yoshi n’est que la monture de Mario).

 

La première apparition de Yoshi, dans Super Mario World : 

SuperMarioWorldYoshi-620x

 

L’exploitation aussi subite de son nouveau personnage par Nintendo ne manque d’ailleurs pas de susciter les commentaires, jusque dans The Legend of Zelda : Link’s AwakeningLink reçoit une peluche Yoshi et que le jeu déclare « On le voit dans tous les jeux celui-là ! ». Mais le point d’orgue de la jeune carrière de Yoshi a lieu en 1995 avec la sortie de Super Mario World II : Yoshi’s Island. Délaissant presque complètement l’univers et le gameplay traditionnel des jeux Mario, Yoshi’s Island est entièrement centré sur Yoshi, qui y acquiert la capacité de planer en battant des pieds et de faire et de lancer des oeufs. Énorme succès critique et commercial, Yoshi’s Island fut le chant du cygne de la SNES et lança Yoshi au firmament des stars Nintendo en le rendant, avec son univers, toujours plus mignon, joli et agréable à jouer.

 

Super Mario World II : Yoshi’s Island : 

Yoshi_Island

 

Cependant la fête fut de courte durée car le premier jeu entièrement dédié au seul Yoshi fut une déconvenue critique et commerciale : malgré sa direction artistique originale et de grande qualité et ses belles musiques, Yoshi’s Story se vit reprocher son manque de difficulté et le fait d’être un jeu de plateforme 2D alors que la console sur laquelle il venait de sortir en 1997, la Nintendo 64, était capable de générer des graphismes 3D. Seul élément qui survécut au jeu et rejoignit d’autres productions Nintendo, la voix aigrelette du compositeur de la bande originale de Yoshi’s Story, Kazumi Totaka, utilisée comme voix du personnage, et qui se retrouva pour toujours associée au petit dinosaure.

 

Yoshi’s Story et ses graphismes de tissus : 

Yoshis_story

 

Yoshi’s Story avait mis une pause à la carrière de Yoshi, mais dans le même temps ce dernier était devenu un personnage emblématique de l’univers de Mario, et chaque Mario Kart, Mario Party ou Mario Tennis l’a vu faire partie du line-up des personnages disponibles. Il est d’ailleurs redevenu la monture de Mario dans Super Mario 64, Mario Sunshine ou plus récemment New Super Mario Bros. U et Mario Galaxy 2. Cependant la carrière en solo de Yoshi a connu un nouveau souffle avec la réédition sur Game Boy Advance de Super Mario World II : Yoshi’s Island, renommé Super Mario Advance 3 pour l’occasion, en 2002, et cette ressortie a suscité un regain d’intérêt pour le personnage. Yoshi a donc pu repartir pour de nouvelles aventures rien qu’à lui mais uniquement sur consoles portables dans un premier temps.

 

Yoshi est resté une fidèle monture de Mario, même dans l’espace : 

Mario_Gallaxy_Yoshi

 

Le premier a été Yoshi’s Universal Gravitation sorti en 2005 sur Game Boy Advance et qui avait pour particularité étonnante d’utiliser un accéléromètre intégré à la cartouche du jeu et qui permettait de « pencher » les décors. Toujours en 2005 enfin Yoshi a eu l’honneur d’être au coeur de l’un des premiers jeux sortis sur DS et exploitant l’écran tactile de la console, Yoshi Touch & Go, toujours en 2005 : on y crée un chemin de nuage au stylet pour guider le dinosaure à bon port. Fort de ces succès, Yoshi a eu droit enfin à des suites de Yoshi’s Island, sous les noms de Yoshi’s Island DS (2006) et Yoshi’s New Island (2014), chacun plus mignon et agréable à jouer que l’autre même si aucun d’eux n’apporte d’éléments nouveaux à la franchise. Enfin en 2015 Yoshi aura a nouveau droit à une aventure de tissus sur console de salon avec Yoshi Woolly World, sur Wii U.

 

La première aventure de Yoshi sur console de salon depuis dix-huit ans, Yoshi Woolly World : 

Yoshi Woolly World

 

Yoshi a donc connu une carrière en dents de scie en solo mais son succès ne s’est jamais démenti dans les jeux de la franchise Mario. Même si on sait, grâce aux jeux dédiés à Yoshi et à certains passages des Mario RPG se déroulant sur leur île, que les Yoshis sont une espèce à part entière, c’est en général seulement Yoshi vert que l’on retrouve aux côtés de Mario lorsqu’il n’y a qu’un unique dinosaure en présence. On constate d’ailleurs que tous les Yoshis sont capables de pondre les oeufs à pois emblématiques à partir d’ennemis pour les utiliser comme projectiles, mais ceux-ci n’ont jamais donné directement naissance à un Yoshi… Leur biologie et leur mode de reproduction réel demeurent donc encore un mystère… On espère qu’on verra encore longtemps ce dinosaure se promener partout, seul ou avec Mario, et qu’on en apprendra plus sur lui. :)

 

Qui n’a jamais craqué pour les charmants petits habitants de l’île des Yoshis ? Ils sont si mignons, mais en même temps prêts à tant de bravoure. On est à la fois un peu attristé de savoir que les Yoshis ont si peu de jeux dédiés mais on est ravi de les voir apparaître aussi souvent. Et vous, Yoshi est-il votre personnage favori de l’univers Mario ou en préférez-vous un autre ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux