12 831 personnes connectées

Une femme robot entraine les élèves dentistes au Japon en leur servant de cobaye !

La technologie est une source inépuisable d’étonnement au quotidien et l’inspiration des Japonais en matière d’innovation semble être sans limite, voilà qu’ils ont inventé une femme robotisée capable d’entrainer leurs élèves dentistes…

L’Université de Showa vient de présenter Showa Hanako 2, un robot créé spécialement pour l’entrainement de ses élèves et fabriqué par Tmsuk. Il existait déjà un autre robot, Showa Hanako 1, qui avait fait parlé de lui et on peut donc estimer que cette nouvelle bouture est une mise à jour importante !

La peau est en silicone, et les membres ont été fabriqués avec le plus grand réalisme possible, pour l’anecdote, la fausse bouche de la machine est conçue par Orient Industry qui n’est autre que la société qui fabrique des « Love Dolls » (des poupées érotiques à l’utilisation douteuse). La langue et les bras peuvent bouger de deux degrés, et le robot de dix degrés, pour lui permettre de réaliser des mouvements naturels. Il (ou plutot « elle ») est notamment capable de secouer la tête et simuler un étouffement.

« Nous avons été en contact avec Orient Industry depuis près de 10 ans, avant que nous ne fassions Hanako 1. Même par la suite, nous avons pensé que nous aurions besoin de professionnels pour nous aider à modeler le robot. L’impact psychologique ne sera pas le même si le robot n’est pas suffisamment réaliste. La façon dont les docteurs et les étudiants ressentent la présence du patient est un facteur très important. Cela fait une réelle différence si un étudiant à la possibilité de s’entrainer en ressentant le même type de tension que sur un patient humain -en pensant, par exemple, « Je vais vraiment faire ce traitement » ou « Même la plus petite erreur serait impardonnable ». Nous pensons que c’est une pression positive qui s’exerce sur les étudiants lorsqu’ils s’entrainent, et cela donne aussi la possibilité de faire des erreurs, car bien sûr, c’est un robot.« 

La peau d’Hanako 1 était faite de PVC, et non de Silicone. Aussi, la langue et les joues sont réalisées en une seule pièce, la tête disposant désormais d’un moteur.

« Nous avons considéré les émotions (expressions) de la langue et de la bouche comme des éléments distincts.Pour éviter que l’eau s’infiltre dans les pièces et cause des problèmes, nous avons voulu que ces parties soit faites en une pièce si possible. Mais la technologie pour répondre à nos besoins n’était pas disponible du moins pas à notre portée. Orient Industry disposait de cette technologie, et nous a beaucoup aidé« 

Autre actions du robot, elle sait cligner les yeux, secouer la tête, éternuer, bouger sa langue, tousser. Le robot peutaussi parler à l’aide de la technologie de reconnaissance vocale Raytron.

« Les gens étouffent si vous introduisez vos doigts dans leurs gorges, c’est ce qu’on appele le reflexe gag. Nous l’avons reproduit. Nous avons appris ça aux étudiants dans leurs livres, mais c’est difficile de leur apprendre ce qui arrive dans ce type de situation. Nous avons donc donné la capacité à notre robot d’étouffer. »

« Même lors de la production de Shawa Hanako 1, on nous a demandé de le vendre dans quatres ou cinq pays. Mais le problème était la façon dont nous pourrions continuer à offrir une maintenance, qui est le travail de Tmsuk, si le robot avait un usage répandu. De toute façon, nous avons pensé que Showa Hanako devait être distribué selon unecoordination entre le gouvernement et les organismes concernés, comme technologie du Japon, plutot que pour desuniversités seules ou des compagnies. En ce qui concerne le développement de fonctionnalités réelles, la reconnaissance vocale va très bien, même mieux que nous nous attendions. Nous avons constaté que le robot peutreconnaitre une variété de mots, et accumuler un vocabulaire. Ce sera vraiment utile lorsque nous ferons une fouille dedonnée à partir des antécédents médicaux du patient. Donc, nous avons le sentiment qu’une nouvelle industrie va naître dans le domaine médical« 

C’est beau, le progrès. Bientôt, vous pourrez devenir dentiste avec un kit, un manuel et une Sawa Hanako pour vous entrainer 🙂 En tout cas, cela vous rassure t’il sur l’expérience de votre futur dentiste ?

Ecrit par Anthony Jacques.

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux