13 496 personnes connectées

Découvrez Max Payne, le jeu d’action culte qui s’inspire autant des films noirs que du cinéma hongkongais

En 1999, Max Payne fait une entrée fracassante dans l’histoire du jeu vidéo. Véritable lunatique de la gâchette, le héros au sinistre passé nous entraîne dans les méandres de New York puis de São Paulo. En plus de son atmosphère atypique teintée de film noir, la série de jeux Max Payne fut la première à intégrer l’effet de bullet time à son gameplay. Retour cette série de jeux vidéo novatrice et prenante.

Max Payne (2001)

Max Payne était un honnête policier new-yorkais qui vivait le rêve américain. Père de famille depuis peu, il habitait avec sa femme et son bébé dans une charmante maison de banlieue. Mais un soir, le rêve se transforme en cauchemar. Son épouse, Michelle, et sa petite fille se font assassiner par trois junkies sous l’emprise d’une nouvelle drogue appelée le Valkyrie. Après la tragédie, Max quitte les forces de police et se joint à la brigade des stupéfiants. Trois ans plus tard, son meilleur ami l’agent Alex Bolder se fait assassiner par un groupe de la mafia, connu pour trafiquer du Valkyrie. Alors infiltré dans le milieu pour démanteler le réseau, Max est suspecté à tort du meurtre de son ami. Désormais seul et dépressif, Max Payne ère dans les rues de New York. Le monde entier semble contre lui et la police le recherche sans relâche. Il n’a qu’un seul choix : se servir de ses armes, car il n’a plus rien à perdre.

 

Max-Payne-1

 

Max Payne est un jeu d’action et de tir à la troisième personne très influencé par les films noirs, films de détectives et le cinéma hongkongais. Si le jeu se présente comme un classique jeu de tir, il comprend néanmoins une option innovante : le bullet time. Cette option permet au joueur de ralentir l’action du jeu durant quelques secondes et d’effectuer de spectaculaires fusillades. Max Payne est l’un des premiers jeux à exploiter cette technique popularisée par le film Matrix. Elle s’avère essentielle pour parvenir à abattre les très nombreux ennemis de Max.

Grâce à ce bullet time, Payne peut réagir plus vite que ses ennemis qui deviennent alors des proies faciles. Une variante de cette technique, le shootdodge, propose au joueur de ralentir le temps uniquement lorsque le héros plonge sur ses cibles, ce qui lui permet de mieux esquiver les balles. Pour se battre, un arsenal d’armes, allant de batte de base-ball au cocktail Molotov en passant par la mitraillette, est mis à la disposition du joueur.

 

max-payne-1
Le jeu est composé de plusieurs niveaux linéaires qui peuvent parfois comprendre des séances de plates-formes, notamment lors d’interludes où le joueur se retrouve sans les cauchemars de Payne. Par ailleurs, les scènes cinématiques qui entrecoupent le jeu sont représentées sous forme de planches de comics accompagnées par des voix off.

Développé par la compagnie finlandaise Remedy Entertainment et édité par Gathering of Developers, le jeu sort en juillet 2001. D’abord jouable sur PC, Max Payne est porté sur Xbox et PlayStation 2 par l’éditeur et développeur Rockstar Games. Une version du jeu est également sortie sur Game Boy Advance.

 

max-payne

 

Max Payne 2 : The Fall of Max Payne (2003)

Deux ans se sont écoulés depuis que Max Payne s’est embarqué dans sa quête acharnée de vengeance. Il opte alors pour un poste d’inspecteur au sein de la police new-yorkaise. Il doit enquêter sur des séries de meurtres commis par le gang des Cleaners (les nettoyeurs). C’est alors qu’il fait la rencontre de l’énigmatique Mona Sax qu’il présumait morte. Petit à petit, certaines connaissances de son passé refont surface et il comprend alors qu’il ne sait pas tout au sujet du Cercle et de ceux qui sont impliqués dans le meurtre de sa famille. De plus, nombreux sont ceux qui tentent de le tuer. Il est contraint de trouver des réponses à ses questions avant qu’ils n’y parviennent

Max Payne 2 : The Fall of Max Payne est la suite directe de Max Payne. Au niveau du gameplay, le jeu est très similaire à son prédécesseur. Les développeurs se sont à nouveau inspirés des films noirs en ajoutant une pointe de John Woo pour créer l’atmosphère toute particulière propre au jeu. Le second opus propose tout de même quelques nouveautés telles que des effets visuels plus léchés et une meilleure interactivité avec le monde dans lequel le héros évolue. Les objets peuvent désormais être changés de place et détruits et répondent physiquement aux actions du joueur.

 

Max-Payne-2

 

Dans un premier temps, le jeu n’offre qu’un seul niveau de difficulté. Un niveau toutefois interactif puisqu’il s’ajuste selon l’avancée du personnage. Ainsi, si le joueur a du mal à en venir à bout, le jeu baisse automatiquement son degré de difficulté. Une fois terminé, le joueur débloque des niveaux de difficulté additionnels et peu à nouveau tester son endurance (quitte à s’arracher les cheveux). De même, deux nouveaux modes sont proposés au joueur : le New York Minute et le Dead Man Walking. Le premier mode récompense le joueur en augmentant son score pour qu’il puisse compléter le niveau le plus rapidement possible tandis que le second sous forme d’arcade propose au joueur de gagner des bonus en tuant une horde d’assaillants qui ne cessent de se multiplier.

Le jeu est à nouveau développé par Remedy Entertainment mais il est édité par Take 2 Interactive sur Windows en 2003. Rockstar Vienna, ancienne filiale de Rockstar Games, s’est occupé du développement sur Xbox et PlayStation 2.

 

max-payne2

 

Max Payne 3 (2012)

L’action de Max Payne 3 se déroule neuf ans après les derniers événements du second opus. Après avoir été inspecteur de police, Max Payne déménage au Brésil dans la ville de São Paulo. Là-bas le héros tente d’oublier son lourd passé et aspire à une nouvelle vie. Il s’occupe dorénavant de la sécurité d’un riche magnat de l’immobilier (Rodrigo Branco) et de sa famille. Lorsque la femme de Branco est capturée par un gang, Payne se lance à son secours. Malheureusement, une fois encore, les événements prennent une tournure chaotique.
Pour cet opus, les studios on fait le choix d’abandonner le thème film noir qui avait inspiré l’ambiance des opus précédents et ont choisi de rester fidèles à l’ambiance de São Paulo. Mais cette décision ne fait pas l’unanimité chez les fans de la saga Payne. En réponse aux critiques, Sam Lake, le scénariste de la franchise, rétorque en disant du jeu « qu’il maintient ses origines sombres ». En effet, même si Payne a échangé son fameux trench contre une chemise florale, il est toujours assailli par des tonnes d’ennemis.

Dans ce troisième opus, le joueur peut utiliser une version améliorée du bullet time, qui lui permet désormais de sauter, d’esquiver, de tirer et d’enlever ses ennemis. Le joueur peut déterminer la puissance de l’action grâce à la jauge qui se trouve à la droite de son écran. Concrètement, à chaque fois que vous tuez un adversaire, votre barre se remplit. Tant qu’elle n’est pas vide, vous pouvez déclencher l’effet. De même, Max peut dorénavant ramasser les armes laissées par ses ennemis puis les échanger ou les vider pour récolter des minutions. En plus de ces nouvelles aptitudes, Max Payne peut garder en permanence sur lui deux armes de poing, ce qui augmente considérablement ses chances de survie. Cependant, il arrive parfois que notre héros soit mal en point. Mais pas de panique ! Vous pouvez dorénavant mesurer sa santé grâce à une jauge rouge qui vous permettra de savoir si monsieur doit prendre une dose d’antalgique pour se requinquer.

 

Max-Payne-3

 

Si le mode histoire ne propose pas de grandes révolutions, le mode multijoueur ne vous laissera pas en reste. Tout nouveau dans la série Max Payne, ce mode explosif reprend les systèmes bullet time et shootdodge en ajoutant des compétences spéciales inédites pour un gameplay compétitif en ligne. Le joueur pourra participer à des matchs à mort, seul ou en équipe, mais aussi utiliser le mode Payne Maximale qui propose un affrontement entre plusieurs joueurs en ligne. Mais ce n’est pas tout, les joueurs pourront également se laisser tenter par la Guerre des Gangs, inspirée par l’histoire en mode solo, durant laquelle il faudra contrôler des territoires, faire des matchs à mort, parvenir à s’échapper ou encore capturer des drapeaux. Enfin, pour faciliter le jeu, vous pouvez créer un groupe avec vos amis grâce au Rockstar Game Social Club. De cette manière, quand vous vous connectez, vous pouvez rejoindre facilement vos amis dans leurs parties.

Ce dernier opus a été développé par Rockstar Vancouver et édité par Rockstar Games sur PlayStation 3 et Xbox en mai 2012, en juin sur Windows et sur OS X un an plus tard en juin 2013.

 

Max-Payne-PS3

 

Apparemment, Max Payne ne connaîtra jamais de repos. Quand il n’est pas habité par ses cauchemars ou rongé par le désir de vengeance, il se fait tout de même entraîner dans des situations chaotiques. Mais c’est aussi pour cette raison que nous aimons incarner ce personnage marginal. Entre innovations de gameplay et scénarios saisissants, Max Payne nous a offert d’agréables heures de jeu. Quel opus vous a donné le plus de mal ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux