12 397 personnes connectées

Une étude inquiétante dévoile que 60 % des animaux herbivores sont menacés d’extinction

Zèbres, éléphants, hippopotames… Une étude inquiétante parue dans la revue Science Advances rapporte que 60 % des animaux herbivores seraient amenés à disparaître d’ici peu. Plus précisément, 74 grands animaux se nourrissant exclusivement de plantes seraient aujourd’hui menacés. SooCurious vous explique tout sur cette inquiétante révélation.

L’équipe de chercheurs de l’université d’Etat de l’Oregon ont centré leur étude sur 74 espèces de grands animaux de plus de 100 kg dont la particularité se trouve dans leur alimentation. En effet, ces derniers ne se nourrissent que de plantes et sont donc classés dans la catégorie des herbivores. On les trouve principalement en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Inde ou encore en Chine. « Sans intervention, les grands herbivores continueront à disparaître dans de nombreuses régions du monde avec des conséquences écologiques, sociales et économiques vraiment importantes », expliquent les chercheurs.

Eléphants, hippopotames, zèbres, tapirs, gorilles, la liste ne cesse de s’allonger. C’est pourquoi les chercheurs se montrent très alarmants. « Nous espérons que cette étude rappelle l’importance des herbivores dans notre écosystème », ajoute le professeur William Ripple. « Et nous espérons surtout que les politiques s’engagent pour la préservation de ces espèces. »

herbivore-elephant-menace
Les éléphants font partie des espèces menacées via Shutterstock

Pour expliquer la menace qui pèse sur les herbivores, les chercheurs mettent tout d’abord en avant le changement d’environnement subi par ces espèces, chose à laquelle chacun s’attendait. Ensuite, et c’est là que le bât blesse, c’est la chasse menée par l’homme qui est pointée du doigt. Un facteur dont l’importance n’avait pas été prévue : « Je pensais que le changement d’environnement serait le principal facteur mettant en péril les herbivores », explique William Ripple. Déforestations, empiètements des territoires de ces animaux par les hommes et désormais la chasse pour se nourrir ou revendre notamment à prix exorbitant l’ivoire qui compose les défenses d’éléphants. Autant d’éléments constituant des menaces certaines pour les herbivores. Toujours selon cette étude, le nombre d’éléphants en Afrique centrale aurait diminué de 62 %. Plus encore, 100 000 de ces animaux auraient été braconnés entre 2010 et 2012.

Mais alors, quelles conséquences pour l’homme ? La réponse se trouve au niveau de la chaîne alimentaire. En effet, les herbivores jouent un rôle crucial dans notre écosystème, comme par exemple nourrir les prédateurs. « Les grands carnivores, comme les fauves ou les loups, font face à de terribles problèmes à cause de cette persécution directe, surchasse, dégradation de l’environnement, mais notre nouvelle étude porte un coup dur : un garde-manger vide », indique le professeur David Macdonald, de l’Oxford University’s Wildlife Conservation Research Unit. Ainsi, les chercheurs craignent de voir naître de plus en plus de « paysages vides » où, par conséquent, même les carnivores seraient en danger. De quoi bouleverser considérablement la chaîne alimentaire.

carnivore-lion-menace
Les espèces carnivores se retrouvent indirectement menacées via Shutterstock

Mais au-delà de la menace mise en avant par les chercheurs en ce qui concerne la chaîne alimentaire, c’est à nouveau un pan de la diversité de notre monde qui risque de disparaître. En 2014, des chercheurs de l’université Stanford annonçaient que la sixième extinction massive était déjà en marche. De quoi faire réfléchir.

Ainsi, 60 % des herbivores pourraient disparaître ces prochaines années. La menace sur la chaîne alimentaire et la diversité de notre écosystème est évidemment non négligeable. C’est pourquoi, certains tentent déjà de créer des milieux protégés où les herbivores seraient préservés (en semi-liberté). Cette étude vous inquiète-t-elle ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux